News Résultats en direct
Ligue 1

Dijon et Caen sauvent leur peau, Nancy et Bastia descendent

23:05 UTC+2 20/05/2017
Vincent Le Goff Lorient Bordeaux Ligue 1 20052017
Disputée jusqu'au bout, la bataille en bas de tableau a rythmé la dernière journée de Ligue 1. Les grands perdants ont été Bastia et Nancy.

Le classement final de la Ligue 1 est connu. Et c'est vers son bas que tous les regards sont braqués ce samedi soirée après la dernière journée. Cinq équipes étaient concernées par la lutte contre la descente avant ce dernier acte ; deux d'entre elles se sont sauvées (Caen, Dijon), deux ont été reléguées (Bastia et Nancy) et un cinquième a été invité au barrage (Lorient).

Une victoire pour du beurre pour Nancy

Reléguable pendant la majeure partie de la soirée après avoir encaissé un but de Younousse Sankharé, les joueurs du FC Lorient n'ont jamais lâché. Soutenus par leurs fans, ils se sont accrochés et ont fini par respirer (à moitié). Vincent Le Goff a égalisé à la 69e minute après un excellent travail de Jérémy Cabot sur le côté. Après ce but, les Morbihannais se sont vus sauvés. Mais, peu avant la fin des matches, Caen a égalisé contre Paris et contraint Moukandjo et cie à un match barrage. "Au vu de la saison qu'on a faite, le barrage c'est déjà bien", a reconnu le héros lorientais du jour.

Lanterne rouge au moment où le coup d'envoi des matches a été donné, Nancy croyait réussir son pari également en prenant le dessus sur Saint-Etienne (3-1). Le soir du 50e anniversaire du club, et sous les yeux de Michel Platini, les Lorrains ont livré une belle prestation et ils en ont été récompensés par une victoire. Mais, ce succès n'a pas été suffisant pour se maintenir. Les hommes de Pablo Correa se sont réveillés trop tardivement.

Nancy sera accompagné en Ligue 2 par le SC Bastia. Les Corses se sont montrés combatifs à Marseille, parfois même dans le mauvais sens du terme, mais ils ont fini par lâcher prise. Un but de Bafétimbi Gomis les a propulsés au purgatoire. Le Sporting n'a donc pas pu éviter le destin que tout le monde le promettait. 

Rodelin de zéro à héros

De sortie à Paris, où on leur promettait une défaite, les Caennais sont passés par toutes les émotions. A un quart d'heure de la fin, et alors que le score était de 1-0 pour Paris, Ronny Rodelin a manqué un pénalty. Un raté qu'il aurait ressassé très longtemps s'il n'avait pas réussi à se racheter par la suite. Après un but refusé à Julien Féret, l'ancien Lillois est parvenu à égaliser in-extremis. Une réalisation synonyme du maintien.

Caen se sauve au bout du temps additionnel

Autre équipe concernée par le maintien avant cette dernière journée, Dijon n'a pas failli à sa tâche sur le terrain de Toulouse. Les Bourguignons étaient au-dessus de la zone de flottaison et ils s'y sont maintenus en obtenant le nul. L'équipe de Dall'Oglio a tout de même tremblé durant cette partie. Toulouse a eu un pénalty en sa faveur, mais Martin Braithwate a raté son face à face avec Leroy, le remplaçant de Baptiste Reynet.

Une fin en apothéose pour Monaco

Dans les autres matches de la soirée, ceux où l'enjeu était absent, Lyon a été tenu en échec par Nice (3-3). Alexandre Lacazette était à l'honneur lors de son dernier match avec les Rhodaniens. L'international français a marqué un doublé qui lui permet d'atteindre les 100 buts avec son club formateur. Guingamp a dominé Metz sur la plus courte des marges (1-0), tout comme le futur finaliste de la Coupe, Angers. L'équipe de Moulin a pris le dessus sur Montpellier (2-0). Lille a corrigé Nantes à domicile (3-0), tandis que Monaco a fait honneur à son nouveau statut de champion en battant Rennes chez lui (3-1).