De ses difficultés sous Bielsa à Monaco, comment Fodé Ballo-Touré a su évoluer

Commentaires()
Getty
À l’aube de son nouveau défi avec Monaco, Fodé Ballo-Touré doit poursuivre une progression remarquée ces derniers mois.

Les premiers mois de Fodé Ballo-Touré chez les professionnels n’avaient rien eu d’une promenade de santé. Transféré en juillet 2017 de l’académie du Paris Saint-Germain à Lille dans la peau de la jeune promesse, le latéral gauche n’avait pas vraiment rempli le costume sous les ordres de Marcelo Bielsa. Trop souvent emprunté, fragile défensivement et peu décisif devant, l’ex titi-parisien avait montré davantage de lacunes que de qualités pour le plus haut niveau. Un an et demi après, le jeune joueur de 22 ans a changé. Grâce à un travail ciblé et un degré d’écoute qui lui ont permis de s’étoffer, Fodé Ballo-Touré s’est révélé. Son transfert à l’AS Monaco, conséquence directe de sa progression, lui ouvre désormais les portes sur une nouvelle étape. 

Réorientation défensive

En recrutant personnellement Fodé Ballo-Touré, Marcelo Bielsa avait dans l’idée de mettre à profit les qualités d’un jeune homme rapide, percutant, puissant et capable de répéter les efforts. Mais le technicien argentin n’avait peut-être pas bien mesuré l’écart entre son potentiel et la manière dont il parviendrait à l’exprimer de manière immédiate en Ligue 1. Car la bascule entre un football de jeunes et le plus haut niveau n’a pas été simple pour le nouvel international Espoirs français. "Il n’avait pas la rigueur défensive du poste de latéral gauche, analyse Sylvain Ripoll. C’est un joueur qui n’est pas formé à ce poste et il a dû s’adapter. C’est dans la justesse et l’équilibre de ses mouvements qu’il a progressé pour passer un cap." En octobre dernier, le sélectionneur des Bleuets avait ainsi convoqué pour la première fois le jeune latéral, récompensé de son travail avec Christophe Galtier. 

Aux côtés d’un coach dont la rigueur tactique n’est plus à prouver, Fodé Ballo-Touré va faire évoluer l’approche qu’il avait de son poste pour devenir, avant tout, un défenseur. "Lors de ses premiers mois en Ligue 1, il se faisait souvent avoir sur des gourmandises, des anticipations ou des gestes qu’il tentait à 25 ou 30 mètres de son but dans des situations où ce n’était pas approprié, reprend Sylvain Ripoll. Il n’avait pas l’âme d’un défenseur et aujourd’hui tout ça est mieux intégré." Au sein d’une équipe basée sur le contre et l’explosivité, ses qualités se sont naturellement mieux mises en valeur et certaines séquences de jeu ont certainement dû rappeler le profil de Benjamin Mendy aux bons souvenirs des dirigeants monégasques. Paré désormais aux exigences de la Ligue 1, Fodé Ballo-Touré se dresse déjà devant un nouveau défi : prouver, dans une équipe plus prestigieuse mais moins rodée collectivement, qu’il est bien l’un des latéraux de demain. 

Prochain article:
Course contre la montre pour le recrutement d'un numéro 6 au PSG
Prochain article:
Chelsea, Sarri : "Je n'accepte pas cette mentalité"
Prochain article:
Inter-Sassuolo 0-0, l'Inter cale de nouveau
Prochain article:
Mercato, Luka Modric fait une annonce importante sur son avenir
Prochain article:
Monaco, Henry s'en est pris à Kenny Lala
Fermer