Copa America - Une sanction plus clémente que prévu pour Messi ?

Commentaires()
Getty Images
Dans le collimateur de la CONMEBOL, Messi pourrait finalement connaître une sanction plus clémente que prévu initialement.

Alors que Leo Messi profite de ses vacances avec sa famille et commence à se projeter sur la saison prochaine avec le FC Barcelone, la CONMEBOL, de son côté, commence à explorer les différentes sanctions possibles pour punir le joueur argentin.

Le destin de Messi se trouve désormais entre les mains des dirigeants de la CONMEBOL

Messi s'est, pour rappel, exposé à une ou à plusieurs sanctions en insultant la confédération, la traitant de "corrompue" tout en soulignant clairement que, selon lui, tout était mis en oeuvre pour que le Brésil, pays hôte, triomphe lors de la Copa America 2019.

PSG - Pendant ce temps-là, Neymar jongle avec la patience des dirigeants

Une perte de sang froid mise en exergue par son expulsion lors du match pour la troiisème place disputé face au Chili. Les médias sud-américains avaient immédiatement consulté les règles de la confédération concernant un tel comportement et selon eux, Messi pourrait être suspendu deux ans, ratant ainsi la Copa America 2020 prévue en Argentine et en Colombie ainsi que le prochain Mondial au Qatar.

L'article continue ci-dessous

Le journal espagnol Marca est plus mesuré. Selon les informations du média ibérique ce mercredi, Messi s'exposerait tout d'abord à un ou deux matches de suspension suite à son expulsion face au Chili, avant de devoir régler une pénalité financière pour ses propos à la fin du match, dans lesquelles la phrase : "Nous ne devrions pas faire partie de cette corruption" s'était fortement démarquée.

Conformément à l'article 7 des statuts de la CONMEBOL : "se comporter de manière offensante, insultante ou faire des déclarations diffamatoires de quelque nature que ce soit, insulter de quelque manière que ce soit la CONMEBOL, ses autorités, ses responsables, etc." entraîne une pénalité à déterminer. Les organismes de réglementation se basent sur les paragraphes de cet article pour établir une sanction initiale et ensuite, analyser cette sanction pour la majorer ou la minorer.

Ce texte laisse énormément place à l'interprétation. Le destin international de Messi se trouve donc désormais entre les mains des dirigeants de la CONMEBOL. Quoi qu'il en soit, une fois la sanction connue, Messi pourra faire appel en cas de désaccord.
 

Fermer