News Résultats en direct
Kingsley Coman

Coman marqué par sa blessure : "J'espère ne plus avoir à revivre ce que j'ai vécu"

11:41 UTC+1 09/12/2018
Kingsley Coman Bayern Munich 24082018
Kinglsey Coman est revenu sur sa blessure et espère se hisser au niveau sous le maillot du Bayern Munich.

Gravement touché à la cheville lors de la saison passée, Kingsley Coman est revenu sur cette période qui avait notamment vu l'international français tirer un trait sur le Mondial 2018, remporté par les Bleus de Didier Deschamps. 

Au cours d'une interview accordée à Téléfoot, Coman a évoqué de nombreux sujets dont ses ambitions pour le futur et le cas de Franck Ribéry.

Sa blessure : "Quand je me suis blessé, c'était la fin du monde. Aujourd'hui, je relativise et je me contente de ce que j'ai. Si j'arrive à retrouver mon niveau et à enchaîner après la trêve, je serai très heureux. La Coupe du monde ? Je l'ai vécue comme un supporter. Je voulais qu'ils gagnent. (...) J'espère avoir la possibilité d'en jouer une un jour. Tout joueur de foot rêve de jouer une Coupe du monde. Je suis encore jeune, je peux en jouer une ou deux. 

Les Bleus : "Tout joueur veut être en sélection. Mais pour ça, il faut d'abord que je revienne en forme, et que je joue bien au Bayern. Après, on verra. J'ai une confiance maximale en mon équipe, ici à Munich. Quand tout le monde est là, on fait partie des meilleures équipes."

Paris : "C'est une bonne équipe. Mais je ne pense pas qu'il y ait une équipe à éviter plus qu'une autre en huitièmes. Je veux surtout gagner la Ligue des champions. Peu importe l'adversaire, il faut gagner car la déception sera la même si je suis éliminé en huitièmes ou en demies."

Ribéry : "Franck est une légende ici. Mais c'est aussi une icône en France. En tout cas, je pense qu'on doit le considérer ainsi. Ce qu'il a fait, c'est très fort. Il est encore performant. Dans le cas où deux gros joueurs à mon poste seraient amenés à partir (Robben/Ribéry), il faudra que je prenne mes responsabilités, mais je n'ai pas peur du tout."

"J'espère ne plus avoir à revivre ce que j'ai vécu (sa blessure), parce que s'il faut passer par une troisième opération, je ne pense pas que je le ferai. Trop, c'est trop."