Ces joyaux qui incarnent l’avenir du football anglais

Commentaires()
Getty
Une nouvelle génération de footballeurs de talent est en train d’éclore outre-Manche. L’avenir des Three Lions s’annonce des plus radieux.

Ces derniers mois, la sélection anglaise a vu plusieurs de ses cadres claquer la porte, tels que John Terry, Rio Ferdinand, Steven Gerrard ou encore Frank Lampard. De vrais tauliers, qui auraient pu laisser un grand vide en décidant de se consacrer exclusivement à leurs clubs respectifs. Mais, finalement et un peu à la surprise générale, on constate que les Three Lions se portent assez bien sans eux. Le sans-faute réalisé jusqu’ici en éliminatoires de l’Euro 2016 (5 victoires en 5 matches) est la preuve que l’équipe de Roy Hodgson a su très vite trouver un nouvel élan, portée par de nouveaux éléments aussi insouciants que prometteurs. Des éléments qui ont encore tout l’avenir devant eux, mais qui déjà se montrent à la hauteur de leurs ainés et des grands espoirs placés en eux.

Harry Kane, le prolifique attaquant de Tottenham, est celui qui incarne le mieux cette talentueuse génération. Le porte-étendard d’une nouvelle vague qui ne souffre d’aucun complexe et qui ne demande qu’à avoir sa chance pour faire valoir tout son potentiel. Pendant de longues années, les Anglais avaient déploré l’absence de relève et d’héritiers pour ceux qui avaient dignement représenté le pays dans les années 90 et au début de ce siècle, comme la fameuse « Class 92 » (Scholes, Beckham et les frères Neville) ou encore Michael Owen, dernier joueur du Royaume à avoir remporté le Ballon d’Or (2002). Le trou générationnel était patent, mais aujourd’hui les raisons sont nombreuses pour croire en un renouveau et en la fin de la période de disette.

Le dernier et unique titre de la sélection anglaise sur la scène internationale remonte à 1966. Pour une nation qui s’est toujours distinguée par son côté passionnel pour le ballon rond, mais aussi le côté puissant et attractif de son championnat, cela correspond à une trop longue attente. Aujourd’hui, il serait risqué de s’avancer en disant que les années à venir vont peut-être voir les Three Lions dépoussiérer leur palmarès. Néanmoins, le constat à tirer est qu’en terme de qualité individuelle, le fossé avec les plus grandes nations du football s'est réduit. En attendant donc que tout cela se vérifie sur le terrain, faisons connaissance avec les meilleurs représentants de cette Angleterre qui séduit.
 

   Saido Berahino       
 
Age : 21 ans. Club : West Bromwich Albion

Il n’a pas encore eu la chance de jouer pour les A, mais au vu de ce qu’il montre chaque semaine sur les pelouses de la Premier League, il mériterait parfaitement d’y figurer. Ce natif du Burundi, arrivé en Grande-Bretagne à l’âge de l’adolescence, n’a pas eu un parcours facile, avec de nombreux obstacles qui auraient pu l’inciter à jeter l’éponge ou alors n’être qu’un simple joueur de division inférieure. Mais, il a su s’accrocher et aujourd’hui il en récolte les fruits. Attaquant adroit et explosif, il est l’atout offensif numéro un de la formation de WBA. Chez les Baggies, il a même su écarter toute concurrence en donnant satisfaction à chacune de ses apparitions ou presque. S’il peut encore progresser dans de nombreux domaines, Berahino est déjà un très bon attaquant ayant les capacités pour se faire une place dans des formations plus huppées.

                                                  
   Calum Chambers       
 
Âge : 20 Club : Arsenal
Arsène Wenger, le manager d’Arsenal, n’a pas pour habitude de débourser des fortunes pour des joueurs qui n’ont pas encore vingt ans. Alors, lorsque l’été dernier, il a dérogé à sa règle en dépensant plus de 20M€ pour l’arrière de Southampton, Calum Chambers, on s’est très vite demandé s’il ne s’agissait pas d’un trop grand risque et si ce dernier aurait les épaules pour supporter un transfert si important. Au bout de quelques mois passés à l’Emirates Stadium, on peut dire que ce défenseur polyvalent a relativement convaincu. Il ne joue pas tout le temps, et c’est normal au vu de son manque d’expérience et aussi des places qui sont chères chez les Gunners, mais lorsqu’il a été aligné, il a généralement su tirer son épingle de jeu. C’est d’ailleurs ce qui a conduit le sélectionneur Roy Hodgson à lui offrir trois capes depuis l’été dernier.
                                                  
   Jordan Henderson          
 
Âge : 24 ans Club : Liverpool
Par rapport aux autres joueurs cités dans cette liste, Jordan Henderson n’est plus vraiment un jeune. Le successeur de Gerrard a déjà eu un avant-goût de cette tâche ô combien délicate, que cela soit en club ou en sélection et dont il s’est montré digne. Certes, il n’a pas encore la même influence dans le jeu que le Scouser et il lui manque un peu d’efficacité sur les phases offensives, mais, pour le reste, cet ancien joueur de Sunderland arrive à tenir la comparaison avec son illustre coéquipier. Son jeu de passes, son volume de jeu et sa combativité à toute épreuve sont des atouts dont ni Brendan Rodgers ni Roy Hodgson n’arrivent plus à se passer. En outre, on lui décèle également des qualités de meneur d’hommes qui ne sont jamais de trop au sein d’un groupe jeune et en quête de leaders.
                                                  
  Alex Oxlade-Chamberlain         
 
Age : 21 ans Club : Arsenal
Il n’a que 21 ans et on a pourtant l’impression qu’il évolue au plus haut niveau depuis de longues saisons déjà. C’est que ce natif de Portsmouth a réussi ce que peu de jeunes parviennent à accomplir, à savoir confirmer sur la durée et franchir un nouveau palier à chaque fois. Lancé au plus haut niveau en 2010 lorsqu’il était à Southampton, Oxlade-Chamberlain ne s’est jamais reposé sur ses lauriers et c’est ce qui lui a notamment permis de participer à deux tournois majeurs avec sa sélection (Euro 2012 et Mondial 2014). A Arsenal, il n’est pas encore complètement indiscutable, mais il est un élément important, capable, de par ses aptitudes techniques hors norme, à faire briller l’équipe lorsque les autres cadres n’y arrivent pas. S’il ne se disperse pas et qu’il continue à travailler, il a tout pour devenir l’un des futurs fers de lance des Three Lions.
                                                  
  Luke Shaw      
 
Âge : 19 ans Club : Manchester United
Débarquer à Manchester United avec l’étiquette d’un joueur ayant coûté pas moins de 40M€ et aussi l’obligation de se montrer tout de suite pour convaincre un manager aussi exigeant que Louis Van Gaaln’était pas gagné d’avance. Pourtant, Luke Shaw a su le faire en faisant montre de la même envie que ce qu’il affichait avec son ancien club de Southampton. Chez les Red Devils, son temps de jeu demeure pour l’instant limité (13 matches de Premier League), mais c’est aussi parce que le staff mancunien prend soin de ne pas « griller » le joyau. A 19 ans, ce joueur est même en avance sur les temps de passage de ceux qui, par le passé, s’étaient imposés au poste de latéral gauche au sein de cette prestigieuse équipe. Avec les Three Lions aussi, s’il ne brûle pas les étapes, il peut devenir le successeur désigné d’Ashley Cole.
                                                  
  Harry Kane        
 
Âge : 21 ans Club : Tottenham
Depuis le départ à la retraite d’Alan Shearer, l’Angleterre attendait avec une grande impatience l’éclosion d’un nouveau buteur. Un attaquant capable de mettre plus de vingt buts par saison. Ce joueur, elle le tient désormais. Harry Kane, l’avant-centre de Tottenham, a mis tout le pays sous ses pieds en réalisant une saison 2014/2015 époustouflante. En 26 matches joués, il s’est offert un total de 19 buts. Des statistiques qui lui permettent aujourd’hui de viser le titre du meilleur buteur de la Premier League. Et il n’y a pas qu’en club que cet ex-joueur de Norwich a réussi à marquer les esprits. En sélection, il n’a eu besoin que de 76 secondes pour inscrire son premier but. De nombreux grands clubs européens commencent à s'intéresser à lui. Il savoure cette période de grâce, mais garde la tête sur les épaules et les pieds sur terre. En plus d’être terriblement efficace, il est humble et parfaitement mature. En somme, il a tout pour devenir l’un des tous meilleurs attaquants au monde.
                                                  
   Raheem Sterling      
 
Âge : 20 ans Club : Liverpool
Raheem Sterling est probablement la pépite dont l’Angleterre est la plus fière aujourd’hui. A 20 ans, ce milieu offensif a déjà eu le temps de faire parler de lui et de s’imposer comme l’un de tous meilleurs à son poste dans un championnat aussi relevé que celui de la Premier League. Il est même devenu incontournable depuis que le buteur Luis Suarez a filé sous d’autres cieux. Aujourd’hui, et au vu des discussions relatives à une prolongation qui semblent trainer, son avenir demeure incertain. Cependant, quand il est sur le terrain, le joyau de Kingston parvient à faire fi de tous ses problèmes extra-sportifs pour rester concentré sur le jeu et faire parler son énorme potentiel. Une mentalité qu’apprécie le sélectionneur Roy Hodgson, lequel le fait désormais jouer systématiquement, quitte à s’attirer les foudres des responsables de Liverpool.  

Fermer