Sacchi en remet une couche sur le PSG et tacle Verratti

PartagerFermer Commentaires
L'ancien entraîneur italien a l'impression qu'il y a un problème de hiérarchie au PSG et regrette l'attitude de Marco Verratti mardi soir.

Il avait déjà sévèrement taclé le PSG mardi après l'élimination face au Real Madrid, il en a remis une couche ce vendredi dans les colonnes de L'Equipe. Arrigo Sacchi, l'ancien entraîneur mythique de l'AC Milan, n'a pas du tout aimé la prestation des Parisiens et le dit un peu partout ces derniers jours.

Les dernières infos mercato

"J’ai trouvé que c’était très décevant dans l’attitude. J’en attendais beaucoup plus dans l’agressivité, dans l’intensité. Je ne sais pas ce qui s’est passé dans leur tête. Ce que je peux dire, c’est que j’ai toujours considéré Emery comme un très bon entraîneur. La question est : est-ce que les joueurs le suivent ? Je ne sais pas. Un entraîneur doit avoir une idée claire du jeu qu’il veut mettre en place. Parce que le jeu aide l’équipe. C’est comme le scénario d’un film. Quand le scénario est mauvais, de grands acteurs ne suffisent pas à faire un bon film."

L'article continue ci-dessous

"Neymar, ce n'est pas un projet"

"Je ne suis pas là pour les conseiller, a ajouté Sacchi dans L'Equipe. Tout ce que je dis, c'est que le plus important, pour gagner, c'est le club, sa vision, sa compétence, avec ses règles et ses choix. Ensuite, seulement, vient l'équipe. Elle est dirigée par un entraîneur qui ne doit pas seulement l'entraîner, mais lui donner des idées solides."

Arrigo Sacchi précise que, de ce point de vue, "Neymar, ce n'est pas un projet". Il regrette aussi l'attitude de Marco Verratti, exclu en deuxième période : "Marco Verratti, je l’ai vu en sélections de jeunes pendant des années. Je l’ai vu grandir depuis les moins de 17 ans jusqu’aux Espoirs, et quand je vois son attitude de l’autre soir... Non, à certains niveaux, on ne peut pas se comporter de telle façon. Et s’il le fait, c’est qu’il y a un problème. Je pense que tous doivent se poser la bonne question au club. Il faut bien comprendre que le club est la partie la plus importante du chantier. Parce que tout part du club, de son histoire, de sa vision, de ses règles et de son leadership. Le club vient avant l’équipe, et l’équipe vient avant chaque individualité. La sensation que j’ai, c’est que cette hiérarchie de valeurs-là est inversée au PSG."

Un constat fait par d'autres avant lui. Reste à savoir si ce constat sera suivi par des actes au PSG.

Prochain article:
Real Madrid - Un an après son arrivée, Theo Hernandez est déjà sur le départ
Prochain article:
Mercato - Le Bayern Munich exigerait au minimum 80 millions d'euros pour laisser partir Jérôme Boateng
Prochain article:
Equipe de France - Noël Le Graët confirme que Didier Deschamps reste jusqu'en 2020
Prochain article:
Arsenal compte dégraisser avant de se renforcer de nouveau
Prochain article:
Dijon : Olivier Dall'Oglio confirme un intérêt pour Yoann Gourcuff
Fermer

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience possible en ligne. En utilisant notre site, vous acceptez d'utiliser ces cookies conformément à notre politique de confidentialité.

Voir plus Accepter