"Prétentieux entêté", "imbécile"... Quand René Ruello charge Frank Schneider, l'arbitre de Guingamp-Rennes

PartagerFermer Commentaires
Le président du Stade Rennais a eu des mots très durs à l'égard de Frank Schneider, l'arbitre de Guingamp-Rennes (2-0), samedi soir.

La tension est encore montée d'un cran pour le Stade Rennais de Christian Gourcuff samedi soir. Battus par Guingamp dans le derby à Roudourou (2-0), les Bretons sont une nouvelle fois sortis tête basse, concédant leur 5e défaite en 9 rencontres cette saison. Une défaite qui fait mal. Pour preuve, la colère des supporters pendant et après le match.

Dijon-PSG : Meunier, ce héros

Plusieurs supporters rennais, qui avaient fait le déplacement, sont notamment sortis du parcage dans le temps additionnel afin d'exprimer leur colère avant d'être repris par les CRS. Des "Ruello démission" et "Gourcuff démission" ont jailli des tribunes, quelques jours seulement après que le groupe de supporters RCK ait demandé le départ de l'entraîneur.

Interrogé en conférence de presse samedi soir, Christian Gourcuff a confié au sujet de son avenir : "Ne parlez pas des problèmes personnels. Parlez du Stade Rennais. J’ai dit une fois, je ne vais pas le répéter toutes les semaines. Quand ça se terminera, ça se terminera. Ce n’est pas ça le problème. L’objet, c’est la situation du Stade Rennais et l’incapacité à prendre des points. Tant qu’on me dira que ce n’est pas fini, j’essaierai de trouver des solutions, d’avoir un effectif qui soit plus compétitif, à tout point de vue."

"Encore une fois victime d'une escroquerie arbitrale..."

L'entraîneur du club breton a aussi tapé sur l'arbitrage. "On frappe sur la barre, ça repart dans l’autre sens et ça fait but de la main ! Que tous les spectateurs voient, c’est ça qui est terrible. Moi, je le vois sur l’écran géant. Ça pose le problème de l’arbitrage vidéo quand même, ce type d’action. Le comble, c’est l’expulsion de Wahbi Khazri ensuite. Ce qui est consécutif à ça. Et comme c’est le même arbitre qui a expulsé Morgan Amalfitano à Toulouse, dans les mêmes circonstances, ça laisse un goût amer", a déclaré le technicien.

L'article continue ci-dessous

Mais la sortie médiatique qui va faire le plus de bruit est bien celle du président René Ruello qui a eu des mots très durs à l'égard de Frank Schneider, l'arbitre de la rencontre. "Je n'ai pas vu la main tout de suite, mais on l'a vue sur l'écran géant, comme tout le monde et il y a quatre arbitres qui ont refusé de la voir. C'est un premier but qui change la donne, et avec le carton rouge donné à Khazri, à dix, ça devient très compliqué. Nous avons déjà subi son arbitrage à Toulouse (2-3, le 26 août) pour une prestation quasi identique" , a d'abord confié René Ruello, d'après L'Equipe.

Le président du Stade Rennais a ensuite dérapé, ajoutant qu'après "avoir échangé avec lui (Frank Schneider, samedi soir), je peux, sans me tromper, assurer que M.Schneider est un prétentieux entêté et sûr de lui..." "Comme tous les prétentieux, c'est un imbécile , a-t-il précisé. Il est bien regrettable de confier le sifflet à des profils psychologiques aussi caricaturaux... En plus, nous les payons royalement. Nous sommes encore une fois victime d'une escroquerie arbitrale..."

Après cette nouvelle défaite, Rennes, 15e avec 6 points en 9 matches, plonge un peu plus dans le noir et s'enlise dans la crise. Les prochains jours s'annoncent déjà animés...

Prochain article:
Amical - Grâce à Mathieu Debuchy, l'ASSE vient à bout du RC Lens (1-0)
Prochain article:
Amical - Sans ses champions du monde, l'OM tient Villarreal en échec
Prochain article:
Amicaux : Bordeaux accroché, Rennes dompté
Prochain article:
Clément Turpin raconte comment Edinson Cavani l'a réconcilié avec Luis Suarez
Prochain article:
Mercato - Aurélio de Laurentiis tempère pour Edinson Cavani
Fermer

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience possible en ligne. En utilisant notre site, vous acceptez d'utiliser ces cookies conformément à notre politique de confidentialité.

Voir plus Accepter