OM-PSG, qui a le meilleur onze historique ?

PartagerFermer Commentaires
Avant le Classique de Ligue 1 ce dimanche, la rédaction a concocté les onze historiques du PSG et de l'OM. Qui possède la plus belle équipe ?

L'Olympique de Marseille reçoit le Paris Saint-Germain pour le choc de la 10e journée de Ligue 1 ce dimanche. C'est bel et bien un nouvel opus canonique du Classique qui se prépare et la rédaction de Goal en a profité pour concocter un onze historique pour chaque club avant le match. La rivalité est toujours forte, même si les clubs n'évoluent plus dans les mêmes sphères depuis quelques années. Le club marseillais clame que l'histoire est de son côté. Cette analyse est donc l'occasion de relancer le débat, alors que le PSG a reçu plusieurs renforts estivaux très onéreux, lesquels ne font pas partie de notre sélection, n'ayant pas encore impacté l'histoire du club francilien pour le moment.

Marseille, l'histoire de son côté ?

Notre onze historique de l'Olympique de Marseille est disposé en 4-4-2 avec une défense solide et "sanguine". La présence de Manuel Amoros et de Carlos Mozer dans le front défensif a de quoi décourager les velléités les plus marquées. Basile Boli est un talisman, la présence de l'auteur du coup de boule victorieux en finale de Ligue des champions 1993 est indiscutable. Eric Di Meco complète un quatuor défensif absolument intraitable.

Au centre du pré, les aboyeurs Deschamps et Sauzée donnent du volume au jeu marseillais alors que le rôle créatif échoit à l'insaisissable Waddle et au très virevoltant Abedi Pelé Difficile de faire mieux. Le 4-4-2 nous permet aussi de caser deux grands buteurs Josip Skoblar et Jean-Pierre Papin. Didier Drogba échoue lui de peu aux pieds de ces deux monuments. La talentueuse cohorte composée de Boksic, Völler et Ravanelli subit le même sort, incapable de déloger les deux monstres sacrés. L'illustre Gunnar Andersson aurait pu lui aussi prétendre à un strapontin au sein du front offensif.

ps om

Remplaçants : Barthez, Desailly,  Angloma, Bonnel, G. Andersson.

Auraient pu être cités : Boksic, Drogba, Völler, Ravanelli, Di Lorto, Blanc, Angloma, Casoni, S. Keita, Ferreri, Francescoli, Ribéry, Pirès…

Paris, strass et palette (tactique)

Le PSG n'a pas attendu le début de l'ère QSI pour acquérir ses premières lettres de noblesse. Néanmoins, les fastes de cette récente période ont déjà suffisamment impacté l'histoire du club pour que certains avatars du cycle le plus opulent du club de la capitale apparaissent en filigrane doré dans notre onze.

On ne retrouvera pas Kevin Trapp dans les buts. L'honneur insigne de garder les cages franciliennes revient de droit à Bernard Lama.

Il a connu les grandes victoires et l'inexorable déchéance de l'après-Denisot. Jimmy Algérino a joué avec Rai, Leonardo ou encore Bernard Lama et il est donc normal de le retrouver en si bonne compagnie dans notre onze historique. Colleter et Jallet on eux aussi laissé une trace sur le flanc droit de la défense francilienne.

En charnière centrale, on retrouve naturellement Thiago Silva, l'un des joyaux de l'ère QSI et l'un des symboles de l'entrée du club dans l'aréopage des grands d'Europe. Il accompagné son rugueux compatriote Ricardo, défenseur intraitable de la grande épopée parisienne s'étalant de 91 à 95. L'inamovible Maxwell, modèle de régularité et d'état d'esprit, verrouille le flanc gauche de cette imputrescible défense.

Captain Rai est bien présent en meneur central derrière les deux attaquants. Il aurait été impossible de ne pas l'inclure. Le milieu, très technique, comporte aussi les monuments Safet Susic et Ronaldinho. Le joyau brésilien apporte sa joie de vivre et ses dribbles chaloupés comme une pierre (précieuse) à notre édifice. Un édifice résolument penché vers l'avant et en grand besoin d'équilibre. Il faudra d'ailleurs tout le talent du "petit bonhomme" Luis Fernandez pour harmoniser le onze et le rendre moins bancal depuis son rôle de sentinelle.

Enfin, l'attaque est formée par les deux monstres sacrés Pedro Miguel Pauleta et Zlatan Ibrahimovic, qui, à quelques années d'intervalle, ont été pourvoyeurs de buts, d'espoirs et de frayeurs pour les défenseurs adverses.

ps psg

L'article continue ci-dessous

Remplaçants : Alonzo, Sakho, Valdo, Weah, Ginola

Auraient pu être cités : Benarbia, Djorkaeff, Rocheteau, Okocha, Le Guen, Vujovic, Dahleb...

Alors qui du PSG ou de l'OM a le onze historique le plus impressionnant selon vous ?

Prochain article:
Antoine Griezmann va se rendre à Mâcon pour célébrer son titre de champion du monde
Prochain article:
La Juventus penche pour une vente d'Higuain : Chelsea et l'AC Milan intéressés
Prochain article:
Roma : accord trouvé pour Alisson à Liverpool !
Prochain article:
Coupe du Monde - Quand Jacques Henri Eyraud félicite les 3 marseillais champions du monde
Prochain article:
Real Madrid, Florentino Pérez rassure les supporters : "L'effectif va être renforcé avec des joueurs magnifiques"
Fermer

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience possible en ligne. En utilisant notre site, vous acceptez d'utiliser ces cookies conformément à notre politique de confidentialité.

Voir plus Accepter