L'OM a montré les crocs face à un PSG insuffisant

PartagerFermer
Organisé et solidaire, cet OM vaillant n'a pourtant pas pu célébrer la victoire lors du Classique face au PSG dimanche (2-2).

À quelques instants près, l’OM offrait un magnifique succès, plein de grinta et d'abdication, à son fidèle public. Une victoire derrière laquelle les Olympiens courent depuis le 27 novembre 2011 (comme le rappelle Opta, l'OM n’a gagné aucune de ses 12 dernières rencontres face à Paris en Ligue 1 avec 3 nuls et 9 défaites). Mais le PSG a égalisé et a revendiqué le point du match nul dans un Vélodrome bouillonnant au terme d'un match rempli d'enseignements. Cette équipe du PSG, qui a collecté des points dans le temps additionnel lors de chacun de ses 2 dernières rencontres de championnat, a su redresser la barre in extremis.

ps samsung

Grosse envie du côté olympien, manque de réalisme chez les Parisiens, voici les deux versants analytiques de ce choc. L'OM avait mieux débuté la rencontre avec ce déboulé de Luiz Gustavo, cet anti-Neymar, qui trompait Areola d'une frappe soudaine des 25 mètres. De quoi récompenser un début de duel plein d'allant des locaux face à des visiteurs que d'aucuns taxeraient de suffisance affichée, là où d'autres se plaigneraient de l'insuffisance montrée sur le pré.

Quand on se penche sur les chiffres offerts par l'application Goal+ exclusive aux appareils Samsung, on découvre que les statistiques ne rendent pas justice à l'énorme performance des hommes de Rudi Garcia. On notera par exemple que le PSG a dominé la possession à hauteur de 67%, réalisant au passage quelque 564 passes, contre seulement 267 pour l'Olympique de Marseille. Il y a eu également moins de déchet côté francilien, avec 88% de passes réussies là où l'OM n'en aura réussi que 75%.

L'article continue ci-dessous

L'OM se révèle cependant être supérieur au niveau de l'engagement quand on examine les stats Goal+. En effet, les coéquipiers de Florian Thauvin ont réussi 69% de leurs tacles là où les Parisiens stagnent à 57% avec 18 fautes pour les locaux (14 seulement pour les visiteurs) et 4 cartons jaunes côté OM pour un seul côté Paris sans oublier le rouge de Neymar.

Le PSG, lauréat lors de ses quatre derniers périples chez son grand rival avant dimanche, ne s'attendait sans doute pas à une telle opposition. Paris, qui survole la scène domestique comme le paysage continental en ce début de saison, a appris que même des équipes moins bien loties sur le papier ou en termes d'effectif peuvent compenser leurs déficiences avec un gros mental en jouant avec leurs tripes. Une leçon que les hommes d'Unai Emery feraient bien d'assimiler dès maintenant, car la saison est longue et plein de surprises.

Toutes les stats apparues dans cet article viennent de l'application Goal+ , qui est exclusive aux appareils Samsung. Téléchargez l'application football dernier cri dès maintenant !

 

Prochain article:
Tottenham, Pochettino compare l'un de ses joueurs à son chien
Prochain article:
Le PSG sans Verratti mais avec Neymar contre l'OM
Prochain article:
Brésil, Pelé : "Techniquement, Neymar est déjà le meilleur joueur du monde"
Prochain article:
West Ham - Patrice Évra va connaître sa première titularisation contre Liverpool
Prochain article:
Tottenham - Mauricio Pochettino : "Je mets Moussa Dembélé aux côtés de Maradona et Ronaldinho"
Fermer