News Résultats en direct
WTF

WTF - L'Argentine intégrée à l'UEFA ? La confédération européenne livre sa réponse

12:57 UTC+2 08/07/2019
Lionel Messi Argentina 2019
L'UEFA dément avoir proposé à l'Argentine de rejoindre la confédération européenne, alors que Messi et sa fédération sont en conflit avec la CONMEBOL.

Dire que l'Argentine et sa star Lionel Messi ont peu goûté la Copa America 2019 est un euphémisme. Éliminés par le Brésil en demi-finale (0-2) mercredi dernier, Messi et la Fédération argentine ont rejeté la faute sur la Confédération sud-américaine de football (CONMEBOL), coupable à leurs yeux de favoriser leurs hôtes brésiliens.

Le génie du FC Barcelone avait fustigé à l'issue de la rencontre la prétendue "corruption" régnant au sein de la CONMEBOL, l'accusant de tout mettre en oeuvre pour que le Brésil remporte la compétition. Le lendemain, l'AFA avait demandé officiellement à la CONMEBOL de lui transmettre l'enregistrement des discussions entre l'arbitre du match, Roddy Zambrano et l'arbitre uruguayen chargé du VAR, Leodan Gonzalez durant la rencontre, après des fautes sur Otamendi et Aguero dans la surface brésilienne. La Fédération argentine s'était également plainte de la présence en tribune du président brésilien Jair Bolsonaro, car son service de sécurité, par ses communications, aurait pu créer des interférences sur le réseau de transmission de la VAR. Rien de moins.

"Il est inacceptable qu’en raison d’incidents propres aux compétitions, dans lesquelles 12 nations ont concouru, toutes dans des conditions égales, des accusations sans fondement dénaturent la vérité et mettent en doute l’intégrité de la Copa America", avait rétorqué la CONMEBOL à Messi et sa fédération.

Le quintuple Ballon d'Or s'expose d'ailleurs à une lourde sanction de la part de la CONMEBOL, pouvant aller jusqu'à 24 mois de suspension, pour ses accusations. Une telle sanction pourrait signifier la fin de la carrière international de la Pulga, âgée de 32 ans.

Dans ce contexte tendu, le journaliste Hernán Castillo de la chaîne de télévision argentine TNT Sports a révélé ce dimanche que l'UEFA a invité l'Argentine (ainsi que le Brésil) à participer à la prochaine Ligue des Nations. Une invitation que les deux fédérations sud-américaines ont poliment déclinée, pour ne pas froisser la CONMEBOL.

"L'UEFA invitera bien entendu l'Argentine en tant qu'invitée spéciale"

Face à la propagation de cette "information" dans les médias sud-américains et espagnols, l'UEFA a été obligée de réagir et de publier un communiqué, ce lundi.

"Il n'y a aucune vérité dans la suggestion selon laquelle l'Argentine aurait été invitée à participer à des compétitions de l'UEFA, ou encore à devenir membre de l'UEFA, indique ainsi la Confédération européenne. L'UEFA n'a jamais engagé de discussion à ce sujet et ne le fera jamais."

"Toutefois, dans un esprit d'amitié et de camaraderie, et en tant qu'organisation inclusive, l'UEFA invitera bien entendu l'Argentine en tant qu'invitée spéciale à venir assister à n'importe quelle compétition de l'UEFA, à tout moment", ajoute l'instance gouvernante du football européen.

Lionel Messi ne disputera donc pas la prochaine Ligue des Nations, prévue lors de la saison 2020-2021, et dont le tenant du titre n'est autre que son rival de légende, Cristiano Ronaldo. Dommage...