News Résultats en direct
Rennes vs PSG

Rennes-PSG : Abdou Diallo, démarrage en douceur

08:19 UTC+2 18/08/2019
Abdou Diallo PSG
Abdou Diallo démarre son aventure parisienne en douceur, mais avec la certitude qu’il va monter en puissance au fil des matches.

"Peut mieux faire". À Shenzhen après le Trophée des Champions, mais aussi après la victoire contre Nîmes (3-0) au Parc des Princes, Abdou Diallo (23 ans) s’est attribué la même appréciation pour qualifier ses débuts avec le Paris Saint-Germain. Des débuts en douceur, sans être encore à son pic de forme.

D’abord associé à Thilo Kehrer, puis au capitaine Thiago Silva pour la première fois la semaine dernière, Diallo n’a pas encore sorti de ‘masterpiece’. D’un naturel calme et détendu, il s’est même mis une certaine pression. Ce qu’il reconnaît sans problème, sans pour autant se faire de nœuds au ventre. "Il y a l'envie de bien faire. Ce n'est pas toujours la meilleure chose, mais c'est naturel de vouloir bien faire pour ses premières apparitions, explique-t-il. Je n'ai pas joué totalement libéré au Trophée des Champions. Mais ça fait partie du processus d'adaptation."

Pas d’inquiétude pour autant

Abdou Diallo, dont les débuts ont été marqués par un penalty concédé en amical contre Nuremberg, peut compter sur le soutien de son coach qui rappelle à juste titre qu’il "doit s'adapter à un nouveau groupe, à un nouveau vestiaire." Et d’ajouter : "Jouer dans l'ambiance du Parc, avec le maillot du Paris Saint-Germain, ça peut mettre un peu de pression, mais il s'adapte chaque jour." À ses partenaires, mais aussi à un nouveau style de jeu où Thomas Tuchel lui demande de défendre plus en avançant que ne pouvait le faire Lucien Favre à Dortmund, réclamant qu’il vienne serrer l’attaquant adverse dès la perte du ballon, et même avant.

Son entraîneur souligne surtout sa rigueur au quotidien : "Il s'entraine dans un bon état d'esprit, avec beaucoup de qualité, et j'aime ça. Il veut toujours regarder des images, comprendre certaines positions pour mieux sortir de la pression, savoir où jouer et où ne pas jouer. Il veut toujours s'améliorer. Il est ouvert aux explications." Une envie permanente de progresser qui lui a permis de passer les échelons les uns après les autres à Monaco, à Mayence, puis à Dortmund. Et maintenant à Paris où il compte bien faire sa place en dépit d’une rude concurrence.

En l’absence de Presnel Kimpembe, jugé trop juste pour le déplacement à Rennes, Diallo devrait encore être associé à Thiago Silva dimanche soir. Le Brésilien, qui pour la petite anecdote est depuis longtemps sa référence au poste de défenseur central. Une source d’inspiration avec laquelle il partage le même vestiaire aujourd’hui. Sans le moindre complexe, mais avec l’ambition de monter en puissance à ses côtés.