Inter-Juventus (1-2), Higuain offre le derby d’Italie à la Juve

Commentaires()
Getty
Le duel entre les deux meilleures équipes de la Serie A a été disputé et c’est la Vieille Dame qui a eu le dernier mot grâce à son attaquant argentin.

Le choc tant attendu de la Serie A s’est soldé dimanche soir sur la victoire de la Juventus. À San Siro, les Nerazzurri et les Bianconeri se sont livrés un beau combat, et on les croyait partis pour se quitter dos à dos. Mais, les champions en titre ont fini par empocher la victoire. Gonzalo Higuain a endossé le costume du héros en marquant le but décisif à la 80e minute.

Une saveur de Scudetto à San Siro

L’Argentin était sur le terrain depuis 18 minutes de jeu lorsqu’il a réussi à tromper Samir Handanovic d’un tir croisé, suite à une brillante passe de Rodrigo Bentancur, l’autre remplaçant. L’adresse d’ »El Pepita » et le coaching gagnant de Maurizio Sarri ont donc permis aux visiteurs d’arracher le succès et être la première équipe à faire tomber l’Inter cette saison sur la scène domestique.

Avant que Higuain ne sorte de sa boite, les débats ont longtemps paru indécis. L’enjeu de ce duel était important, mais il n’a pas tué le jeu. Les deux équipes ont eu la volonté constante d’aller de l’avant. Cela a donné lieu à un bras de fer débridé, avec plusieurs occasions franches. La Juve en a donc transformé une de plus que son adversaire.

L'article continue ci-dessous

L’Inter peut avoir des regrets

La Vieille Dame a été la première à frapper. Dès la 4e minute de jeu, les Piémontais ont pris les devants. Paulo Dybala les a libérés d’une frappe du gauche à mi-hauteur, à la réception d’une belle ouverture de Miralem Pjanic. Leurs hôtes leur ont rétorqué un quart d’heure plus tard sur pénalty. Matthijs De Ligt touchait le cuir de la main dans la surface et Lautaro Martinez a transformé la sentence.

Le buteur argentin de l’Inter a ensuite raté le doublé (28e). Une tentative que les Lombards vont peut-être longtemps ressasser, tout comme les occasions non-converties du rentrant Vecino (69e et 86e). L’Inter a donc eu sa chance pour remporter le derby, mais ne l’a pas saisie. La Juve, elle, a rempli sa mission. Malgré un Ronaldo moins en réussite que d’habitude (41e et 42e), la Vieille Dame s’est encore fait respecter. Et ce succès pourrait bien se révéler décisif dans la course au Scudetto. 

Fermer