Pour Gianluigi Buffon, "l’arbitre a été un animal" lors de Real Madrid-Juventus Turin

PartagerFermer Commentaires
L’élimination de la Juventus Turin en quarts de finale de la Ligue des champions a beaucoup de mal à passer pour le portier italien.

GIanluigi Buffon a sans doute vécu l’une des pires soirées de sa vie. Alors que sa Juventus Turin menait 0-3 sur le terrain du Real Madrid en quarts de finale retour de la Ligue des champions et que l’on semblait se diriger vers la prolongation, l’arbitre de la rencontre a accordé un pénalty et sorti un carton rouge au portier italien. Une décision qui a beaucoup de mal à passer pour la légende transalpine. 

"Le penalty… Il n’y a rien à dire sur ce sujet. Une erreur de l’arbitre est possible, ce n’est pas un problème, a-t-il expliqué en zone mixte à l’issue de la rencontre. Mais un professionnel qui vient arbitrer un match comme celui-ci doit être bien préparé."

"Tout d’abord, il doit savoir ce qui s’est passé lors de la première rencontre, ensuite, il doit avoir une certaine sensibilité, car il y a sur le terrain certains des meilleurs joueurs du monde. Des joueurs comme Ronaldo, Buffon, Navas, Chiellini etc. Il a pris ces deux décisions à la fin et il s’est avéré être un tueur, un animal. Seul quelqu’un qui a une poubelle à la place du cœur peut faire ce genre de choix." 

Le parcours de la Juventus s’arrête donc en quarts de finale avec deux faits de jeu intervenus dans les toutes dernières secondes. Suppléé par Wojciech Szczęsny, entré pour faire face à Cristiano Ronaldo qui frappait le penalty, "Gigi" Buffon n’a pu que constater les dégâts puisque le Portugais a inscrit le but de la qualification pour le Real qui atteint le dernier carré.

Prochain article:
Bleus - Quand Steven Nzonzi va chercher N'Golo Kanté, trop timide pour porter le trophée de la Coupe du Monde
Prochain article:
Revue de presse - Le sacre russe des Bleus salué dans le monde entier
Prochain article:
Didier Deschamps, le marchand d'étoiles du football français
Prochain article:
Une France unie comme jamais fête la victoire de ses Bleus
Prochain article:
L'Argentine se sépare officiellement de Jorge Sampaoli
Fermer