La LFP ne décèle "aucune infraction" du LOSC envers Bielsa

Commentaires
Le LOSC a publié un communiqué dans lequel il fait savoir que la LFP a reconnu qu'il n'y avait "pas d'infraction" dans le contrat signé avec Bielsa.

Le LOSC et Marcelo Bielsa se trouvent actuellement en conflit et c'est à la Ligue de Football que revient la responsabilité de régler leur litige. Parmi les objets de ce différend, il y avait le pré-contrat du technicien argentin que le club nordiste n'aurait pas respecté. La LFP se serait rangée du côté du LOSC en signalant qu'il n'y a eu "aucune infraction" commise.

Campos : "Bielsa ? Une erreur de casting"

L'article continue ci-dessous

"Aucune infraction aux dispositions de la Charte du football professionnel ne doit être retenue à l'égard du Losc" dans le cadre de sa relation contractuelle avec Bielsa. C'est ce qu'a fait savoir Lille, en précisant que cette note va dans le sens de ce qui a été avancé dès le début par la direction du club : "Rien n'a été caché à la commission juridique contrairement à certaines allégations médiatisées plusieurs semaines auparavant".

Bertrand Wambeke, l'avocat du LOSC, s'est exprimé à ce sujet en étalant en détails la position du club : "La LFP a été convaincue que le LOSC n’avait jamais eu l’intention de frauder. De son coté, Marcelo Bielsa demandait à ce que le club soit sanctionné, ce qui n’a pas été le cas. Il demandait également à ce que le contrat signé sous seing privé soit reconnu par la LFP ce que la LFP s’est refusée de faire, et il n’y a pas lieu de faire dire à cette décision ce qu’elle ne dit pas. Le seul contrat de travail applicable est le dernier en date à savoir celui homologué par la LFP le 20 juillet 2017. Rappelons que Marcelo Bielsa multiplie les procédures et les demandes depuis le mois de novembre 2017".

A noter que dans le clan Bielsa, la lecture de ce communiqué diffère totalement. Ses représentants estiment que la nouvelle du jour leur est plutôt favorable puisque le pré-contrat du technicien a été validé. Et que, de fait, les 18M€ qu'il réclame comme indemnisation après son limogeage sont légitimes.  

Prochain article:
AS Monaco - Malgré une inquiétante panne de succès, Jardim vise toujours le podium
Prochain article:
Ligue 1 - Avec une équipe remaniée, l'AS Monaco concède le nul face à Nîmes (1-1)
Prochain article:
Ligue 2 - Après sept défaites d'affilée et aucun but marqué, Nancy brise enfin la malédiction
Prochain article:
Justice - Suspension d'un an de permis de conduire pour Benjamin Mendy
Prochain article:
Bayern Munich - Niko Kovac compte beaucoup sur Renato Sanches pour la suite de la saison
Fermer