News Résultats en direct
Ligue 1

Strasbourg - Monaco (2-2) - Malgré Slimani, Monaco n'y arrive toujours pas

19:02 UTC+2 01/09/2019
Strasbourg Monaco
Strasbourg et Monaco se sont quittés sur un score de parité (2-2), ce dimanche. Slimani a signé un doublé pour l'ASM, qui a craqué en fin de match.

Il faudra du temps, encore, avant de savoir à quoi ressemblera définitivement le cru 2019-20 de l'AS Monaco. Ce dimanche, sur la pelouse de La Meinau, les hommes de Leonardo Jardim ont bien cru décrocher leur premier succès de la saison, mais c'était sans compter sur l'esprit de révolte d'un Racing encore très inégal en ce début de saison.

Slimani a tout pour être un grand acteur de la saison

Après un round d'observation, ce sont pourtant les Monégasques qui ont frappé les premiers. Slimani, à la réception d'un centre de Gelson Martins, a été plus prompt que ses gardes du corps pour permettre à l'ASM de passer devant (0-1, 11e). Mais l'équipe de Thierry Laurey a réagi.

Ajorque a obtenu un penalty que Lala s'est chargé de transformé sans trembler pour permettre au Racing de refaire surface (1-0 ,39e s.p.). Malgré cela, Monaco n'a pas eu le temps de douter, et le club de la Principauté le doit en grande partie à Islam Slimani, auteur d'une prestation XXL. Dans la foulée de l'égalisation, l'attaquant algérien a exploité une incroyable mésentente de la défense strasbourgeoise pour filer au but et conclure en solitaire (1-1, 40e). Monaco était donc devant à la pause.

Moins fructueux en buts, le second acte n'a pas été moins spectaculaire. Chaque équipe a eu ses temps forts et Monaco aurait pu sceller sa victoire en faisant le break, mais l'intenable Slimani, qui a fait le show en s'y reprenant deux fois avec un superbe retourné acrobatique, a vu Sels sortir le grand jeu (81e).

Le tournant du match, assurément, puisque Strasbourg a trouvé la faille trois petites minutes plus tard grâce à Thomasson, à la réception d'un centre de Liénard (2-2, 84e). Toujours englués dans la zone rouge, Strasbourg et Monaco auront fait le show. Slimani, lui, n'a pas fini de faire parler de lui.