Rudi Garcia milite pour une prolongation de Marcelo

GER ONLY Marcelo Olympique Lyon 15-08-2020
imago images / Poolfoto
Rudi Garcia, le coach de l’OL, pousse fort pour que son défenseur brésilien Marcelo bénéficie d’un nouveau contrat.

L’Olympique Lyonnais a atomisé son rival de l’AS Saint-Etienne dimanche en Ligue 1 (5-0). Un succès historique et qui porte notamment la signature de Marcelo. Le défenseur brésilien a réussi l’exploit de mettre deux buts de la tête, facilitant grandement la tâche des siens. 

L’ancien joueur de Besiktas se trouve dans une période faste en ce moment. Cela n’a bien sûr pas échappé à l’attention de Rudi Garcia, son coach.

L’entraineur lyonnais n’ignore pas non plus que le contrat de son défenseur central expire au terme de la saison en cours. Et c’est pourquoi il milite de toutes ses forces pour qu’un nouveau bail lui soit offert : « Il est en discussion avec le club, confie l'entraîneur lyonnais. Si vous me posez la question, sur un plan personnel, je pense que c’est un élément très, très important de notre équipe et de notre défense. »

L'article continue ci-dessous

« Marcelo a encore de belles années devant lui »

Marcelo n’est plus très jeune puisqu’il a 33 ans. Mais, Garcia est convaincu qu’il peut encore jouer au plus haut niveau pendant de longues années. "Il est en pleine force de l’âge, a-t-il souligné. En plus, en défense centrale, on peut jouer très, très longtemps. Vitorino Hilton ne me contredira pas. Et moi qui suis allé en Italie, j’ai quitté un championnat de France où on trouve que les joueurs sont assez vite vieillissants, alors que là-bas, c’est assez fréquent d’avoir des joueurs qui jouent jusqu’à 36, 37, 38 ans. Et plus facilement en défense centrale. Je pense que Marcelo a encore de belles années devant lui et pourvu qu’elles soient à l’Olympique Lyonnais."

Marcelo est arrivé à l’OL en 2017 en provenance d’Istanbul et contre un montant de 7M€. Il totalise 104 matches de Ligue 1 avec les Gones, dont 19 cette saison. Il n’en a raté que deux pour cause de suspension.

Pour rappel, la saison dernière, il avait été à deux doigts de quitter le Groupama Stadium en raison du mauvais traitement que lui ont réservé une partie des supporters. Il a même été pris à partie par le public après un match de Ligue des Champions contre Leipzig. Un triste épisode, mais tout est rentré dans l’ordre depuis avec les Bad Gones.

Fermer