PSG-Monaco : Draxler, le réveil inattendu

Julian Draxler PSG Nice Ligue 1 13022021
Getty
En fin de contrat en juin, Julian Draxler a été décisif sur les deux derniers matches du PSG. Le réveil inattendu d'un éternel inconstant.

C'est l'une des surprises de ces derniers matches. Buteur contre Nice puis passeur décisif au Camp Nou, Julian Draxler (27 ans) pointe le bout de son nez. Avant d'affronter le Barça, certains se sont même demandés s'il n'allait pas démarrer la rencontre en cas de forfait de Marco Verratti. Finalement, le "Petit Hibou" a pu tenir sa place mais c'est l'Allemand qui l'a remplacé à la 72e minute de jeu. Paris menait 3-1 et "Drax" a apporté sa contribution en offrant le dernier but à Kylian Mbappé.

L'ancien joueur de Wolfsbourg est allé fixer la défense barcelonaise sur plusieurs mètres balle au pied avant de décaler Mbappé sur sa gauche. Le Bondynois, en enroulant son tir dans la lucarne opposée, s'est offert un triplé à la conclusion d'un contre éclair. Une action d'école, dans un match important, qui a permis à Draxler de se montrer à son avantage. Pour le plus grand plaisir de son coach Mauricio Pochettino. "Quand on a un effectif large, les joueurs doivent attendre les opportunités. Julian a attendu, il a travaillé, c'est quelqu'un de très professionnel. Il a fait de bonnes prestations et c'est vrai qu'il a été important sur les derniers matches lorsqu'il a eu l'occasion de jouer", disait l'entraîneur samedi en conférence de presse.

L'article continue ci-dessous

Il peut soigner sa sortie

Il faut dire que Julian Draxler n'était pas attendu à pareille fête. Avant Barcelone, il venait d'enchaîner deux titularisations de suite pour la première fois depuis le mois d'octobre. Il fallait aussi remonter au 2 octobre pour se remémorer son dernier but. Et bien qu'il ne soit pas titulaire dans l'esprit de Pochettino, il prouve au fil des minutes qu'il peut être un élément intéressant dans la rotation pour les semaines à venir, à condition de trouver de la continuité dans ses performances.

Sauf que depuis sa signature au PSG en janvier 2017, Draxler n'a pas réussi à trouver cette continuité. Trop inconstant d'un match à l'autre, le champion du monde 2014 ne s'est jamais affirmé comme un cadre de l'équipe parisienne. On se souvient bien sûr de certains gros matches de sa part, à l'image de l'incroyable PSG-Barcelone (4-0) en février 2017 ou de sa performance à Old Trafford (0-2) en février 2019, mais au bout du compte Draxler est bien souvent passé à côté de ses prestations.

Lors des derniers mercatos, le PSG a d'ailleurs cherché à s'en séparer mais Draxler et son entourage n'ont jamais ouvert la porte à un départ. Auteur de 23 buts en 155 matches (99 titularisations) avec les Rouge & Bleu, le milieu de terrain est en fin de contrat en juin et devrait faire ses valises à ce moment-là. Leonardo et la direction ont déjà scellé son avenir et ils n'ont visiblement pas l'intention de changer d'avis. Le n°23 parisien a encore quelques semaines pour soigner sa sortie.

Fermer