PSG : Michel Platini s'enflamme pour Kylian Mbappé

Mbappé PSG Real Madrid UCLGetty

Ancien numéro 10 mythique de l'équipe de France et de la Juventus, Michel Platini a été contraint de prendre de la distance avec le football mondial en raison de ses ennuis judiciaires, en revanche, l'ancien meneur de jeu reste un amoureux du beau jeu et garde un oeil avisé sur le football moderne. Et forcément, Michel Platini n'est pas insensible au talent de Kylian Mbappé. Dans une interview accordée à RMC, l'ancien numéro 10 des Bleus a encensé le champion du monde 2018 et considère qu'il peut dominer le football mondial durant la prochaine décennie.

Mbappé a tout pour remporter plusieurs Ballon d'Or

"On a vécu 15 années extraordinaires avec deux joueurs exceptionnels qui ont tout gagné, Ronaldo et Messi. Il est en pole position pour le futur. L'avenir est devant lui, il peut tout gagner. Il est le joueur qui devrait être la future grande star des années à venir. On le sent un peu trop focalisé. Il faut qu'il s'amuse, qu'il se fasse plaisir. Je ne connais pas Kylian, je ne l'ai jamais rencontré de ma vie. Mais je lis certaines choses. C'est vrai qu'il veut tout gagner. C'est bien qu'il veuille tout gagner. Moi aussi je voulais tout gagner mais je ne le disais pas. C'est le meilleur joueur français actuellement. Il a tout pour être le meilleur, pour être Ballon d'or plusieurs fois", a analysé Michel Platini.

EDITO - Au PSG, il est l'heure de (se) dire les choses

"Aujourd’hui, on se focalise sur sa vitesse. Pour utiliser sa vitesse, il faut qu’il ait des bons passeurs à côté. Neymar et Messi donnent de très bons ballons. S’il n’a plus ces joueurs-là, il faudra qu’il soit plus égoïste. Aujourd’hui, il a plus que des qualités physiques. Il a la vision, le jeu de tête, les deux pieds. Pour l’instant on focalise sur la vitesse. Mon conseil pour son avenir ? Il faut qu'il fasse ce dont il rêve, ce qu'il a envie de faire. Il est en fin de contrat. Je pense que c'est bien qu'un joueur soit en fin de contrat. Avec Rolland (Courbis, ndlr), on a fait grève dans les années 70 pour que les joueurs aient des contrats à temps, parce qu'avant c'étaient des esclaves des clubs. Moi je suis allé à la fin de mes contrats tout le temps ! Kylian peut faire ce qu'il veut", a ajouté l'ancien président de l'UEFA.

"On a le droit de siffler Messi"

Michel Platini a réagi à la polémique concernant les sifflets des supporters du PSG à l'encontre de Lionel Messi : "Est-ce que je comprend les sifflets à l'encontre de Lionel Messi ? Lui aussi les comprend mais ça fait mal. Moi aussi j'ai été sifflé au Parc des Princes. Mais je n'ai jamais été sifflé ni à Saint-Etienne, ni à la Juventus. On a le droit de siffler. Le client est roi. Moi je ne le ferais pas. Tout le monde a le droit de siffler, d'insulter... Le terrain de football est un exutoire. On a le droit mais tu le vis mal. Léo est venu pour faire plaisir à Paris. Il y avait peut-être d'autres équipes qui le voulaient. C'est très dur. Je pense que les joueurs de Paris ont vachement souffert de ça lors du match à Monaco".

PSG & Manchester United : la mort de la superstar providentielle

L'article continue ci-dessous

L'ancien président de l'UEFA est revenu sur ses déclarations où il avait critiqué Lionel Messi, et Cristiano Ronaldo, pour avoir quitté le FC Barcelone, club avec lequel il sera associé pour toujours : "Il fait ce qu’il veut. C’est vrai que c’est l’enfant de Barcelone comme Ronaldo était l’enfant de Madrid. Ils ont décidé de partir. Je peux me mettre à leur place. Moi quand j’ai quitté la Juve, j’ai arrêté. J'avais 32 ans. Barcelone et l’OM me voulaient. C’est compliqué pour un joueur comme Léo, quand tu arrives à 34 ans, tu sais que tu vaux cher".

"Mais est-ce que tu vas jouer aussi bien que par le passé ? Je me suis posé cette question, je savais que je ne jouerai pas aussi bien que par le passé alors que j’allais gagner plus qu’avant. C’est compliqué. Agnelli m’a demandé : "Tu restes avec nous?" J’ai dit non, j’arrête. Lionel a choisi d’avoir un nouveau challenge. C’est bien pour le football français qu’il soit venu jouer en France. Mais il ne jouera jamais aussi bien qu’il y a 5-6 ans", a conclu Michel Platini.