PSG - France : Zinedine Zidane sort du silence sur son avenir

Zinedine Zidane 2022Getty

Longtemps annoncé comme la cible principale du PSG pour entraîner le club de la capitale la saison prochaine, Zinedine Zidane ne fera pas son retour sur un banc de touche avec le champion de France en titre. Nasser Al-Khelaïfi, le président du PSG, l'a confirmé en début de semaine dans son entretien accordé à Le Parisien et ce sera selon toute vraisemblance Christophe Galtier qui succèdera à Mauricio Pochettino.

"Boucler la boucle avec l'équipe de France"

Pour autant, Zinedine Zidane, qui fête ses 50 ans en ce jeudi 23 juin, n'a pas fait une croix sur sa carrière d'entraîneur. Le champion du monde 1998 attend simplement le bon projet et de nombreux observateurs pensent qu'il attend l'équipe de France, et que par conséquent, il ne prendra pas la tête d'un club avant la Coupe du monde au Qatar en novembre prochain afin d'être disponible si Didier Deschamps décide de partir au terme de la compétition, où s'il est écarté en cas de mauvais résultat des Bleus.

50 ans de Zinédine Zidane : revivez sa carrière en dix dates

Pour ses 50 ans, Zinedine Zidane a accordé un entretien à L'Equipe dans lequel il évoque enfin son avenir. L'ancien entraîneur du Real Madrid n'a pas caché son souhait et son rêve de devenir sélectionneur des Bleus : "J’en ai envie, bien sûr. Je le serai, je l’espère, un jour. Quand ? Ça ne dépend pas de moi. Mais j’ai envie de boucler la boucle avec l’équipe de France. J’ai connu cette équipe de France en tant que joueur. Et c’est la plus belle des choses qui me soient arrivées ! (Il met sa main sur son cœur.) Mais vraiment ! C’est le summum.

"Le PSG ? Ne jamais dire jamais"

"Et donc, comme j’ai vécu ça et qu’aujourd’hui je suis entraîneur, l’équipe de France est bien ancrée dans ma tête. [...] Je ne sais pas (quand, NDLR). Si ça doit se faire, ça se fera, à ce moment-là ou pas. Quand je dis que j’ai envie de prendre un jour l’équipe de France, je l’assume. Aujourd’hui, une équipe est en place. Avec ses objectifs. Mais si l’opportunité se présente ensuite, alors je serai là. Encore une fois, cela ne dépend pas de moi. Mon envie profonde est là. L’équipe de France est la plus belle chose qui soit", a ajouté Zinedine Zidane.

PSG : Zidane, Galtier, le projet sportif... les vérités de Nasser Al-Khelaïfi

L'article continue ci-dessous

Interrogé sur la possibilité d'entraîner un jour le PSG, lui qui est très attaché à Marseille, Zinedine Zidane n'a pas fermé la porte au club de la capitale : "Il ne faut jamais dire jamais. Surtout lorsque vous êtes entraîneur aujourd'hui. Quand j'étais joueur, j'avais le choix, presque tous les clubs. Entraîneur, il n'y a pas cinquante clubs où je peux aller. Il y a deux ou trois possibilités. [...] Si je repars dans un club, c'est pour gagner. Je le dis en toute modestie. C'est pour cela que je ne peux pas aller n'importe où".

"Pour d’autres raisons, aussi, je ne pourrais peut-être pas aller partout. Lesquelles ? La langue par exemple. Certaines conditions rendent les choses plus difficiles... Quand on me dit : ‘Tu veux aller à Manchester ?’ Je comprends l'anglais mais je ne le maîtrise pas totalement. Je sais qu'il y a des entraîneurs qui vont dans des clubs sans parler la langue. Mais, moi, je fonctionne autrement. Pour gagner, plein d'éléments entrent en jeu. C'est un contexte global. Moi, je sais ce dont j'ai besoin pour gagner", a conclu le Français. Si la Premier League peut faire une croix pour le moment sur le champion du monde 1998, ce n'est pas le cas du PSG qui risque de revenir à la charge tôt ou tard pour faire venir Zizou sur son banc de touche.