PSG - France : La mère de Kylian Mbappé sort du silence et vole au secours de son fils

Kylian Mbappe FranceGetty

Les moindre faits et gestes de Kylian Mbappé sont scrutés de près. Et ces dernières semaines, l'attaquant de l'équipe de France n'a pas été épargné par les critiques. Depuis la fin de l'Euro 2020 et son penalty manqué, le champion du monde 2018 a reçu de nombreuses critiques à son encontre, notamment sur son comportement, son caractère, le fait qu'il puisse agacer dans un vestiaire. Le dernier épisode avec Neymar lors du quel il l'a traité de "clochard", parce que le Brésilien ne lui avait pas fait la passe, n'a pas arrangé les choses. Mais après tout, Kylian Mbappé est désormais habitué à vivre avec cela.

Equipe de France - Deschamps : "Il y a un titre à aller gagner"

Néanmoins, toutes ces critiques ont eu un impact sur la décision de Fayza Lamari, mère de Kylian Mbappé, de sortir du silence et de prendre pour la première fois la parole dans les médias. Dans une interview accordée à Le Parisien, la mère de l'international français est revenu sur les critiques à l'encontre de son fils, le défendant grandement : "Il a 22 ans, il va commettre des erreurs, mais il ne méritait pas tout ce qui lui est arrivé. Donc là je sors telle une louve".

"Il y a un décalage entre son image dans les médias et la réalité, mais c'est aussi de sa faute, parce que c'est la seule manière qu'il a trouvée de se protéger. C'est un enfant qui est sous le feu des projecteurs depuis l'âge de 8 ou 9 ans. Quand on a choisi Monaco, pour qu'i fasse sa formation, c'était aussi pour l'envoyer loin de Paris. On voulait le protéger. Cela fait que ans que j'aimerais faire un documentaire, mais il ne le souhaite pas. Il dit : "Les gens savent déjà tout de ma vie, maintenant ils vont savoir où je dors, ce que je mange...", a ajouté la mère de l'international français.

"Le Kylian de 2021 n'est plus celui de 2018 et donc on n'attend plus la même chose"

Kylian Mbappe FranceGetty

"Il faut peut-être qu'il apprenne à s'ouvrir un peu plus. Car ce n'est pas le même en off. Après, il a, c'est vrai, cette assurance qu'on lui a donnée, avec son père. C'est ce qui fait sa force. (...) Quand je l'ai vu faire son geste envers le gardien de Metz, je lui ai dit : "Qu'est-ce que tu as fait ?" Mais c'est un joueur, un "sale gosse", vous avez bien vu les captures d'écran quand il se cache derrière Neymar. Il a chambré et c'est vrai que Kylian est un chambreur. Mais il n'y a rien de méchant", a conclu Fayza Lamari. 

Equipe de France : Domenech pointe du doigt le retour de Benzema

La mère de Kylian Mbappé est également revenu sur le douloureux épisode de l'Euro 2020 : "Est-il isolé en équipe de France ? J'ai eu la même impression, mais quand je lui ai demandé, il m'a dit que non. Il s'est excusé dans le vestiaire (après son penalty manqué face à la Suisse), et ils sont venus le voir. Je ne lie pas cette image à sa personnalité. Tout le monde était dégoûté et parfois, il ne faut pas aller chercher plus loin. On entend souvent ou on lit : "Le comportement de Kylian Mbappé agace". Le Kylian de 2021 n'est plus celui de 2018 et donc on n'attend plus la même chose. Il n'a aucun problème avec les responsabilités, mais rien n'est simple".

"Oui, ça a été difficile pour lui, mais on a réussi à le remettre sur le bon chemin. Kylian est un précoce, donc toutes ses réactions, positives ou négatives, sont exacerbées. Quand il est heureux, c'est un gamin de 3 ans. Quand il est malheureux, il pleure. Pour qu'il donne la quintessence de son potentiel, il doit se sentir aimé, désiré et ne pas être le problème. Mais il ne l'était pas. Il s'entend bien avec tout le monde et ce n'est pas de la langue de bois (...) Kylian ne voulait pas arrêter car il aime trop l'équipe de France. Kylian peut prendre des décisions sous le coup de l'émotion tellement il est touché ou en colère et après, le lendemain, il peut s'en vouloir et regretter. Si à un moment donné, on s'était aperçus qu'il mettait sa personne devant le collectif, moi ou son père, nous lui serions rentrés dedans", a conclu Fayza Lamari.