News Résultats en direct
PSG

PSG, Emery : "Avec le VAR nous serions passés contre le Barça"

14:15 UTC+1 31/01/2020
Barça PSG Champions League Barcelona Paris Saint-Germain Unai Emery
L'ancien entraîneur du PSG et d'Arsenal conserve un goût amer de son élimination face au FC Barcelone en Ligue des champions.

La "remontada" reste gravée dans les mémoires des supporters du PSG, des dirigeants, des joueurs mais aussi du staff en place à l'époque. Personne n'a oublié la déception de cette élimination face au FC Barcelone de Neymar, Messi et Suarez après avoir largement remporté le match aller au Parc des Princes. Dans une interview accordée à Marca, Unai Emery est revenu sur la remontada du FC Barcelone contre le PSG. L'Espagnol conserve un goût amer de cette défaite et estime que la vidéo aurait pu changer les choses si elle avait été mise en place cette année-là.

PSG, Delort : "Neymar n'a pas besoin de chambrer"

"Chaque année le PSG a l’opportunité de gagner la Ligue des champions et n'importe quelle année peut être la bonne. Lors de mes deux saisons… la première face au Barça nous serions passés s’il y avait eu le VAR. La seconde face au Real Madrid, nous serions aussi passés avec le VAR, même si cela aurait été moins évident. Et l'année dernière, contre Manchester, sans moi, ils ont perdu contre le VAR. Je ne me plains pas, c'est du football. Mais cette année, je vois Neymar très concentré. Regardez un détail: j'ai lu que pour la première fois depuis un certain temps, il n'irait pas au Brésil pour fêter son anniversaire. Cela me fait penser qu'il est plus convaincu", a analysé l'ancien entraîneur d'Arsenal.

Emery ouvert à tout... sauf l'Allemagne

"J'avais une relation très naturelle avec Mbappé et Neymar. Je n'ai eu aucun problème. Neymar a tout pour être le meilleur au monde après Messi et Cristiano Ronaldo. Il aime le football, est une bonne personne, un bon professionnel ... Il a besoin de cette orientation à 100% pour que son objectif au cours des cinq prochaines années soit uniquement le football. Je parlais d'un triple processus: l'adaptation à Paris, la conviction que je voulais rester et l'exécution de ses qualités. Je pense, en bref, que nous avons fait du bon travail au PSG, mais j'ai signé à Paris pour remporter la Ligue des champions, et ce n'était pas possible car nous avons croisé le Real Madrid et le Barça. J'avais une relation personnelle et professionnelle optimale avec les deux", a ajouté Unai Emery.

PSG, Di Maria : "Messi est le meilleur, Neymar c'est le bonheur"

L'Espagnol s'est exprimé sur son successeur : "Mikel Arteta a beaucoup d'expérience en tant que footballeur et a travaillé aux côtés de Pep Guardiola, qui est le meilleur. Il s'intègre parfaitement dans la figure d'entraîneur d'Arsenal. Il joue dans un 4-2-3-1 comme le nôtre. Özil est toujours le «10» et cherche lentement son identité. Mais avec mon départ, l'atmosphère hostile s'est détendue. Les résultats ne sont pas les meilleurs, mais vous devez lui donner le temps pour le faire".

Unai Emery a évoqué son futur : "Mon futur ? L'autre jour, j'ai rencontré Luis Enrique et il a dit: "Où tu vas, Unai?" Et j'ai dit: "Eh bien, tu sais, Luis, où ils veulent de nous". Ce football est imprévisible. Une équipe peut t'aimer aujourd'hui, trois mois s'écoulent ... et elle ne t'aime plus. Évidemment, Klopp et Pep peuvent toujours choisir l'équipe qu'ils veulent, mais nous ne savons pas le reste. En France, avec le Français que j'ai appris, je peux y retourner. En Angleterre aussi. En Espagne. L'Allemagne est le seul endroit où je pense que j'aurais du mal à travailler. En Italie, il y a des années, les équipes m'aimaient ... On ne sait jamais. Mais cette pause est bonne pour moi".