News Résultats en direct
Montpellier

Montpellier, Nicollin : "Le club va être fermé et tout le monde est au chômage partiel"

14:33 UTC+1 18/03/2020
Laurent Nicollin Montpellier Ligue 1
Le président du club héraultais s'est exprimé sur la situation de Montpellier et a tiré un constat fataliste et alarmiste de la situation.

Le monde du football est à l'arrêt depuis bientôt une semaine en raison de la pandémie de Coronavirus. Vendredi dernier, la LFP annonçait la suspension de la Ligue 1 et de la Ligue 2 jusqu'au 15 avril, au minimum. Depuis, les clubs qui continuaient à s'entraîner ont arrêté toute activité suite au confinement prôné par le président Emmanuel Macron lundi soir. Autant dire que l'ensemble des clubs français sont au chômage technique.

France : Giroud, Payet... les grands perdants du report de l'Euro 2020

Dans les colonnes de Midi Libre, Laurent Nicollin a fait le point sur la situation de Montpellier : "Je ne vais pas pleurer dans les chaumières comme le font certains présidents, on verra dans les semaines à venir. À partir de lundi, pour 15 jours, le club va être fermé et tout le monde est au chômage partiel. Malheureusement, on ne peut pas faire autrement. Il n'y a pas de rentrée financière, donc pas de trésorerie. À la fin du mois de mars, il faudra payer tout le monde".

"La date butoir est le 30 juin"

"Il reste deux paiements à recevoir liées aux droits télés, qui doivent nous être versés le 5 avril et le 5 juin, on verra s'ils vont nous être payés ou pas, ça va être important car ce sont de grosses échéances, c'est 300 millions d'euros à partager entre tous les clubs professionnels français. Il se dit qu'on devrait être payé au prorata des matchs qui se sont joués, mais on reste sur le bon vouloir de beIN et de Canal +. ça devrait nous permettre de passer cette crise, même si on va serrer les dents. Mais il y a des clubs qui vont être plus en difficulté que nous", a ajouté le président du MHSC.

Coronavirus : Décès d'un jeune coach de 21 ans en Espagne

Laurent Nicollin a réagi au report de l'Euro : "Si on veut terminer le championnat de Ligue 1, ça passait obligatoirement par un report de l’Euro. Si l’Euro avait été maintenu, le championnat était fini. À l’heure d’aujourd’hui, et selon les recommandations de l’UEFA, la limite pour siffler la fin des championnats nationaux respectifs a été fixée à la date du 30 juin. Même chose pour les compétitions européennes, Ligue Europa et Ligue des champions. Après on ne sait pas... Il y a 15 jours de confinement encore, c’est le virus qui décidera si on reprend ou pas. On va planifier notre date de reprise de l’entraînement à début avril, en sachant qu'il faudra au minimum trois semaines pour remettre les joueurs à niveau physiquement, mais on s’adaptera à la situation sanitaire."

"Pour le moment, on n’a pas évoqué la possibilité que le championnat ne reprenne pas. On n'a une date butoir qui est le 30 juin. On aura des réunions régulières avec le conseil d'administration de la Ligue pour fixer un calendrier. Il faut, c'est ce que je pense, planifier une date de reprise, pour nos staffs, nos joueurs. Et on s'adaptera. Mais il faudra bien planifier à un moment donné un calendrier, qui va être très compliqué à mettre en place, entre les championnats nationaux, les coupes européennes et les rendez-vous internationaux. Mais fin mai, début juin, si tout va mieux bien sûr au point de vue sanitaire d'ici là, on risque de jouer tous les trois jours", a conclu le président de Montpellier.