News Résultats en direct
Emiliano Sala

Disparition d'Emiliano Sala : l'avion s'était disloqué avant le crash

17:01 UTC+1 13/03/2020
Emiliano Sala
Le bureau d'enquête britannique a publié son rapport complet sur les causes du crash de la mort de l'ancien Nantais.

Le bureau d'enquête britannique sur les accidents aériens a publié son rapport complet sur le crash ayant coûté la vie à Emiliano Sala, le 21 janvier 2019, alors qu'il se rendait de Nantes à Cardiff dans un petit avion privé, le Piper Malibu, qui s'est crashé dans la Manche, au nord-ouest de l'île anglo-normande de Guernesey. Un rapport dans lequel, beaucoup de détails étaient déjà connus, bien que certaines précisions apportent des informations importantes sur les conditions du crash.

Affaire Sala, Cardiff porte plainte contre X en France

Le pilote de l'accident d'avion qui a tué le footballeur Emiliano Sala, David Ibbotson, n'avait pas les licences ou autorisations nécessaires pour voler à des fins commerciales.  Le corps de l'attaquant argentin Sala, 28 ans, a été retrouvé dans l'épave, mais le corps de M. Ibbotson, 59 ans, n'a jamais été retrouvé. Dans son rapport, le bureau d'enquête britannique rapporte que l'avion avait touché la mer près de Guernesey à une vitesse estimée à 434 km/h. Les enquêteurs pensent que M. Ibbotson et Sala ont tous deux soufferts d'un empoisonnement au monoxyde de carbone pendant le vol, probablement dû à une défaillance du pot d'échappement, ce qu'il signifie que l'Argentin était « profondément inconscient » au moment du crash.

Le pilote n'avait pas les autorisations de voler

Le pilote a tenté d'éviter des conditions météorologiques défavorables et  l'avion avait commencé à se disloquer en vol, avant de percuter la mer, en raison de sa vitesse trop importante et des forces aérodynamiques et d'entrer dans l'eau à l'envers. Il aurait été impossible pour l'un ou pour l'autre d'avoir survécu à l'accident, tellement la force de l'impact était importante après que l'aile gauche de l'avion se soit éloignée en descendant. L'inspecteur principal Brian McDermid a déclaré à propos de l'accident: "L'avion a été lourdement endommagé et l'épave était en trois parties, maintenues ensemble par des câbles de commande électriques".

La mère d’Emiliano Sala : « Il n’y a plus de contacts avec les clubs »

"Le moteur s'était déconnecté du cockpit et la partie arrière du fuselage s'était détachée de la partie avant. La zone du cockpit et le tableau de bord ont été gravement perturbés, de sorte qu'il n'aurait pas été possible de déterminer avec certitude la position des commandes et des commutateurs avant le crash." Le rapport de l'AAIB a révélé que M. Ibbotson possédait une licence de pilote privé, mais cela ne lui permettait pas de recevoir un paiement pour le transport de passagers.

Il n'avait pas non plus suivi de formation au pilotage de nuit, et le Piper Malibu n'aurait pas dû être piloté commercialement en raison de la réglementation sous laquelle il était exploité. M. Ibbotson était daltonien et sa qualification SEP était expirée trois mois avant l'accident, ce qui le qualifiait pour piloter un avion monomoteur à pistons. Sala était la recrue la plus chère de Cardiff City et devait entreprendre un nouveau défi en Premier League après avoir passé quatre ans à Nantes. Il a marqué 42 buts en 120 matchs pour le club de Ligue 1, qui a sorti un maillot commémoratif spécial en l'honneur de l'attaquant en janvier.