Barça-OL : avec Nabil Fekir, ce que l'OL peut faire de mieux face au Barça

Commentaires()
Getty
Suspendu au match aller (0-0), Nabil Fekir sera de la partie au Camp Nou mercredi (21h00). Avec son capitaine, l'OL n'est pas tout à fait le même.

L'OL avec ou sans Nabil Fekir n'est pas le même et il n'y a pas besoin de sortir de Saint-Cyr pour comprendre pourquoi l'équipe de Bruno Genesio a plus fière allure avec son champion du monde. A fortiori en Ligue des champions car quand le niveau s'élève, le capitaine lyonnais tient très souvent son rang : avec 3 buts et 2 passes décisives en 5 matches joués dans la compétition cette saison, Nabil Fekir est le Lyonnais le plus décisif. Mais une fois les chiffres étalés, comment cela peut-il se traduire face au FC Barcelone ? Baladés en dépit du match nul au Groupama Stadium (0-0), les Gones devront faire un autre match s'ils veulent créer l'exploit sur la pelouse du Camp Nou mercredi. Nabil Fekir pourrait les y aider.

Avec Fekir, plus facile de garder le ballon

Même si Ter Stegen a dû s'employer à deux reprises pour empêcher l'OL de marquer le 19 février dernier, le tableau des statistiques de la rencontre n'allait que dans un sens au terme de la seconde période dominée de la tête et des épaules par le Barça. Avec 36,9% de possession de balle, les Lyonnais ont beaucoup couru et beaucoup défendu pour préserver le score nul et vierge qui leur permet de garder espoir. Avec le retour de Nabil Fekir, celui-ci grandit encore un peu. "Je pense que ça changera pas mal les choses, confiait en privé un titulaire une heure après la rencontre harassante de l'aller. Nabil va nous permettre de garder le ballon parce qu'on n'a même pas pu en faire quelque chose en seconde période."

Fekir

Au poste de numéro 10, Memphis Depay n'a pas vraiment le même profil. Le Néerlandais n'avait pas réussi grand chose offensivement à Décines il y a trois semaines (13 duels, 30% gagnés, ndlr) et il n'avait pas non plus pesé dans les transitions, ce qui avait acculé encore un peu plus son équipe en seconde période. Avec Nabil Fekir sur le terrain, son probable replacement sur le côté gauche ou à la pointe de l'attaque pourrait également ouvrir d'autres possibilités. 

Plus d'options de jeu

Alors que rien n'est encore acté sur le système ou l'animation que privilégiera Bruno Genesio, Nabil Fekir peut aussi offrir plusieurs options. À son poste préférentiel, dans le 4-2-3-1 utilisé ces dernières semaines ou dans le 3-4-1-2 que l'entraîneur rhodanien pourrait être amené à ressortir selon la situation de Marcelo. Pour ne pas subir la supériorité numérique au milieu de terrain, Bruno Genesio pourrait aussi conduire un 4-3-3 utilisé samedi dernier au coup d'envoi face à Strasbourg. L'international français (20 sélections) pourrait ainsi être amené à évoluer sur un côté comme il l'a déjà fait par le passé. Son entrée en jeu à La Meinau ne va cependant pas en ce sens puisqu'il avait remplacé Pape Cheick Diop pour que l'équipe repasse finalement dans son schéma le plus classique. Au delà de l'option qui sera choisie, Nabil Fekir pourrait surtout transformer le jeu des siens.

PS OL Comp

L'article continue ci-dessous

Par sa capacité à exploiter les espaces entre les lignes et à vite se tourner vers l'avant, Nabil Fekir devrait embêter un peu plus le milieu barcelonais qui n'a pas eu à fournir une gestion des espaces trop compliquée lors du match aller. Ses qualités techniques devraient également aider dans la conservation du ballon pour permettre à son bloc d'être plus mobile et plus haut sur quelques séquences. Enfin, sur les phases de contres, ses dribbles et sa percussion devraient élargir la palette de son équipe qui aura sans doute plus de moyens offensifs pour inquiéter les Catalans. À l'aller, les coéquipiers de Lionel Messi avaient frappé au but à 25 reprises contre seulement 5 côté lyonnais... 

Un sérieux atout mental pour l'équipe 

La présence de Nabil Fekir présente un avantage qui peut se mesurer à plusieurs niveaux. Sur les plans tactiques et techniques évidemment; mais aussi mental avec une relation de cause à effet. Lorsque le capitaine est en pleine forme, son équipe affiche naturellement plus de confiance et se prépare dans des dispositions différentes grâce notamment à un aspect toujours méconnu de son leadership. "Tout le monde connait l’importance de ce joueur que ce soit pour transcender les gars avant ou faire des différences sur le terrain après, expliquait Maxwel Cornet dans un entretien accordé à Goal avant le match aller. Des propos en accord avec ceux de Jean II Makoun, présent sur le terrain il y a 10 ans face au Barça au même stade de la compétition. "Il a une influence qui s’étend au delà du terrain et c’est là que ça peut être intéressant. Le simple fait qu’il joue va donner de la confiance et de l’assurance aux autres". 

Même si l'enjeu d'une qualification en quart de final suffit à concerner tout le monde, les Lyonnais n'apréhenderont peut-être pas l'événement de la même manière avec Nabil Fekir. "Le scénario idéal contre le Barça est de marquer un but. Nabil peut marquer, avançait Aulas dimanche à Téléfoot. Je suis convaincu que c’est par l’offensive qu’on pourra troubler le Barça. 1-1, ce serait un résultat magnifique". Tout l'état-major lyonnais se prépare d'ores et déjà à un combat. Et cette fois-ci, les soldats auront un capitaine. 

Fermer