News Résultats en direct
Monaco

AS Monaco - Youssouf Fofana, Harisson Marcelin et Aurélien Tchouaméni dévoilent leurs ambitions

11:00 UTC+1 04/02/2020
Youssouf Fofana - Monaco
Présentés ce lundi en fin de journée, les trois dernières recrues de l'AS Monaco ont dévoilé leurs ambitions avec le club de la Principauté.

Très active dans les dernières heures du mercato, l’AS Monaco a bouclé le recrutement de trois jeunes joueurs avant la clôture du marché hivernal. Deux milieux de terrains et un défenseur qui rejoignent immédiatement les rangs de l'effectif de Robert Moreno. Youssouf Fofana et Aurélien Tchouaméni ont même déjà fait leurs débuts sous leur nouvelle tunique, le second remplaçant le premier, face à Nîmes le week-end dernier. Ce lundi, Youssouf Fofana, Harisson Marcelin et Aurélien Tchouaméni. ont été présentés devant la presse.

AS Monaco, Petrov soutient Robert Moreno

En préambule de la présentation des trois joueurs, Oleg Petrov, vice-président de l'AS Monaco, a eu un mot afin d'introduire ces jeunes joueurs sur lesquels le club veut s'appuyer pour le futur : "Youssouf Fofana, Aurélien Tchouaméni et Harisson Marcelin sont des joueurs jeunes et talentueux. Nous les suivons depuis de nombreuses années et les avons recrutés en pensant au futur. Je suis persuadé qu’ils seront d’une grande aide pour l’équipe".

Arrivé en provenance de Strasbourg, Youssouf Fofana a ensuite pris la parole : "J’ai été mis à l’aise pas mes coéquipiers très rapidement, le football est une langue universelle. Les objectifs de Monaco allaient de pair avec les miens, j’étais très heureux de venir à ce moment de la saison. Oui, les résultats ne sont pas là. J’avais à cœur de faire une saison pleine à Strasbourg mais tout a été mis à plat avec Monaco, je pouvais avancer, alors j’ai sauté le pas".

Tchouaméni : "Venir à Monaco me semblait une évidence"

"J’ai passé deux ans de préformations à l’INF Clairefontaine, je n’étais pas encore prêt physiquement donc je n’ai pas trouvé de club alors je suis retourné dans un club amateur à Drancy. J’ai ensuite été repéré par Strasbourg, ensuite le parcours est simple : une année en réserve, une deuxième avec les pros et puis malgré une petite blessure j’ai progressé et me voilà à Monaco. Je suis un milieu box-to-box, j’aime bien être dans les deux surfaces, récupérer le ballon, être à la finition. Je suis un numéro 8 ou un 6, je n’ai pas de préférence. À Strabsourg, j’étais arrivé revanchard après l’INF, c’était une deuxième chance car j’étais passé entre les mailles des filets et je ne devais pas me louper", a ajouté le milieu de terrain.

L’AS Monaco prévoit de sanctionner Gelson Martins

Arrivé en provenance d'Auxerre, Harisson Marcelin, est le moins connu des trois et s'est donc présenté aux médias affichant ses ambitions : "Il y a beaucoup de jeunes talents mais le président et le coach ont eu un discours qui m’ont beaucoup plu. Il faut travailler. J’aime bien la concurrence, sinon on ne prend pas de plaisir, il faut se battre, se donner les moyens de réussir. Je voulais rester en France, c’est important pour ma progression".

Enfin, Aurélien Tchouaméni, sur lequel Paulo Sousa misait beaucoup à Bordeaux, a justifié son choix de rejoindre l'ASM : "Un pari de venir ici en janvier ? Oui et non. Je quitte mon club formateur ou j’étais arrivé à l’âge de 11 ans. Venir à Monaco me semblait être une évidence. J’étais bien à Bordeaux, je voulais sortir de ma zone de confort, quitter un environnement que je connaissais par cœur. La situation sprotive n’est pas alarmante. Plutôt un 8 qui va faire l’avant, box to vox, assez à l’aise techniquement, être un lien pour les défenseurs et les attaquants".