Real Madrid - Très en forme, Karim Benzema place déjà ses pions pour la saison prochaine

Commentaires()
Getty Images
Karim Benzema est le meilleur joueur du Real Madrid cette saison et l'un des rares qui ne sera pas impacté par la révolution estivale à venir.

L'ambiance est morose au Real Madrid alors que le géant merengue n'a plus rien à gagner, mais a encore quelques matches à jouer en traînant son spleen en cette fin de saison où les matches intéressent beaucoup moins les socios que les manchettes de la presse ibérique annonçant un réaménagement drastique de l'effectif la saison prochaine. Sans oublier les conférences de presse où Zidane se produit chaque semaine en lançant des appels du pied - dont la subtilité laisse souvent à désirer- envers des Hazard ou des Pogba.

L'été sera show

Si les annonces concernant le mercato estival sont déjà très chaudes, l'accueil réservé samedi au Real par ses supporters était au mieux tiède avec beaucoup de travées vides et une prépondérance des supporters d'Eibar. Les fans merengue présents ont quand même trouvé le moyen de siffler Gareth Bale continuellement et ce, à partir de la troisième minute.

Gareth Bale Real Madrid 2018-19

Un Real apathique défensivement a d'ailleurs concédé l'ouverture du score peu avant le repos avec, en prime, une erreur de Varane. Le défenseur français, annoncé sur le départ, pensait, peut-être lui aussi, au mercato d'été, histoire de rester dans le thème de la journée. Après une première période achevée sous les sifflets et sous une pluie aussi ennuyeuse et peu constante que les performances madrilènes cette saison, un héros a émergé.

2 buts marqués, 2 buts refusés et un poteau

Après deux buts refusés pour hors-jeu, Benzema trouve la faille de la tête sur un service d'Asensio.1-1, puis 2-1 à dix minutes du terme sur un nouveau coup de boule du Français, applaudi par Zidane (connaisseur en la matière, diront les mauvaises langues) depuis sa zone technique. Le 17e but du Français en Liga cette saison. Seuls les monstres sacrés du Barça Leo Messi et Luis Suarez font mieux en Espagne alors que Benzebut, avec 6 réalisations du crâne, fait aussi bien que le spécialiste en la matière, l'Uruguayen Christian Stuani. Benzema aurait d'ailleurs pu alourdir le score avec un poteau sur un enroulé en fin de rencontre.

Au niveau français, Karim Benzema s'incruste dans le podium des buteurs les plus prolifiques de la saison derrière Kylian Mbappé (33 buts) et Wissam Ben Yedder (28), un autre tricolore officiant en Liga. Comme le rayon de soleil balayant épisodiquement la morosité visuelle et auditive sévissant à Santiago Bernabeu, Benz' est toujours là, quelque part derrière la grisaille enflée d'incertitudes alors qu'un ravalement de façade agressif tonne dans le lointain et menace d'emporer plusieurs de ses coéquipiers cet été.

Le meilleur joueur du Real cette saison

L'article continue ci-dessous

Après 460 matchs, 217 buts et 123 passes décisives depuis son arrivée dans la capitale espagnole, dont 48 matchs, 26 buts et 10 passes décisives cette saison (sachant que les pénaltys sont toujours la chasse gardée du capitaine Sergio Ramos), Benzema, très apprécié par son "frérot" Zinedine Zidane, devrait de nouveau passer entre les mailles du filet, lui qui, à défaut du costume de nouveau sauveur du Real dans les grands matches laissé vacant par Cristiano Ronaldo, devra se contenter de la tunique de sauveur du Real contre Eibar, ce qui n'est déjà pas si mal pour celui qui peut certainement se targuer d'être le joueur le plus régulier du club cette saison.

Et c'est une véritable performance dans un Real qui a connu trois visages et trois doctrines différentes depuis l'entame de la campagne (enfin, deux doctrines et le fourre-tout pragmatique et voué dès le début à être transitoire de Solari). Benzema profite de cette fin de saison sans enjeu pour l'équipe mais très stratégique pour les joueurs en essayant dès maintenant de se projeter et de bien se placer pour la saison prochaine dans une attaque qui risque d'être fortement chamboulée par des arrivées prestigieuses à l'intersaison.

Bien se placer, profiter, se projeter... Benzema, souvent tancé pour son style atypique, trop généreux et pas assez générique, maîtrise à la perfection la grammaire de l'attaquant moderne et rêve de se conjuguer au futur au sein de l'équipe disposant des places les plus chères au monde où il siège pourtant depuis une bonne décennie. S'il a survécu à Raul et Higuain, il survivra bien à Hazard ou Neymar.

Fermer