PSG : Larqué démonte la communication de Nasser Al-Khelaïfi

Kylian Mbappe Nasser Al-KhelaifiGetty

Nasser Al-Khelaïfi a tapé du poing sur la table. Après avoir géré d'une main de maître le sujet majeur du PSG : l'avenir de Kylian Mbappé, le président du PSG est sorti du silence pour évoqué le projet du club parisien, le futur entraîneur et ses ambitions pour les mois et les années à venir. Un discours qui a fait beaucoup parler et que beaucoup d'observateurs attendent désormais de voir à l'oeuvre.

"Nasser n'a pas changé de discours"

En effet, Nasser Al-Khelaïfi n'a pas hésité à tirer à boulets rouges sur la mentalité de certains joueurs et a promis que "les paillettes" au PSG c'était terminé. Néanmoins, pour certains ce n'est qu'un discours de facade. Après tout, le président du PSG avait déjà adressé un message similaire au terme de la saison 2019 où Manchester United avait éliminé le club de la capitale en huitième de finale de la Ligue des champions et pourtant rien n'a changé par la suite.

PSG : Al-Khelaïfi dézingue le Real Madrid : "Ils célèbrent la Ligue des champions mais veulent la tuer"

Alors forcément, Jean-Michel Larqué, célèbre consultant et ancien joueur de l'ASSE, émet des réserves après avoir écouté le discours de Nasser Al-Khelaïfi. Au micro de RMC, l'ancien milieu de terrain a assuré qu'il ne croit pas un moindre mot du message envoyé par le président du PSG dans les médias : "C’est reparti pour un tour ! Il n’a pas changé de discours".

"Nasser a perdu la main"

"C’est exactement ce qu’il racontait ces dernières années. Il continue de mentir. Ce sont les joueurs qui continuent de décider. Il nous prend pour les perdreaux de l'année quand le même jour il dit qu’il y a aucune corrélation entre la prolongation du contrat de Kylian Mbappé et le départ de Leonardo", a ajouté Jean-Michel Larqué.

Le sélectionneur brésilien avoue avoir refusé le PSG

L'article continue ci-dessous

"Il a décidé que ce serait différent la saison prochaine mais ce serait bien d’en discuter avec un entraîneur qu’il n’a toujours pas désigné. Il a aussi dit qu’il n’avait jamais été en contact avec Zinedine Zidane. Il aurait pu le dire dès le premier jour. Il a attendu que l’affaire soit quasiment enterrée. Nasser a perdu la main. Les joueurs ont déjà anticipé ce qui allait se passer. Paredes, Kurzawa, Draxler… ils veulent tous rester. On va voir si Nasser Al-Khelaïfi va véritablement expurger du PSG ceux qui n’entrent pas dans le projet", a conclu l'ancien consultant des Bleus sur TF1.

Un sentiment globalement partagé par Jérôme Rothen, ancien du PSG : "Je le crois. Je lui ai reproché tout au long de l'année de ne pas parler. Il a fait le choix du recul, mais l'erreur est humaine. Oui, ça s'accumule. En effet, il a déjà eu des paroles en 2016 et 2019, mais il est capable de se remettre en question. Ça a démarré avec le départ de Leonardo et l'arrivée de Luis Campos. Des décisions seront certainement prises dans le vestiaire. Si ça bouge d'ici fin août, avec le départ de certains joueurs, on pourra dire que Nasser Al-Khelaïfi avait peut-être raison. Je n'ai pas envie de le traiter de menteur".