Premier League - 8 championnats gagnés sur 10 : la domination nationale de Guardiola continue 

Commentaires()
Getty Images
De nouveau champion avec Manchester City, Pep Guardiola a gagné son huitième championnat durant sa carrière de coach. Il en a seulement perdu deux.

Pep Guardiola, avec le titre de champion d'Angleterre conservé par Manchester City - une première depuis le Manchester United 2007-2009 de Ferguson - a ajouté une ligne de plus à sa légende dans les championnats nationaux. Avec le Barça, le Bayern Munich et les Citizens, il a en effet remporté huits championnats sur les dix disputés en tant que coach. 

Deux ont été perdus. Le premier contre le Real Madrid de José Mourinho en 2011-2012, dernière saison de Guardiola au Barça. Le club merengue était parvenu à récolter 100 points (et un record de buts de 121 réalisations) contre 91 pour le Barça de l'époque. Le second, lui, a eu lieu lors de la première année de l'Espagnol en Angleterre. C'est le Chelsea dirigé par Antonio Conte qui avait su rafler la mise. Le City 1.0 de Guardiola avait dû se contenter d'une troisième place à 15 points des Blues. 

 

Hormis les deux exemples cités ci-dessus, les équipes dirigées par Guardiola ont toujours su être supérieures sur le long terme et répondre à la régularité exigée par un championnat national. En janvier dernier, il avait donné son point de vue sur les meilleurs clubs de la décennie avec une justification significative : "Sur les meilleurs clubs de la décennie, je l'ai déjà dit. Il y en a trois : la Juventus, le Bayern Munich et le Barça. Ce sont les trois meilleures équipes de la dernière décennie en Europe. Pourquoi ? Parce que chaque saison, ils gagnent leur championnat ; chaque saison, ils gagnent la coupe. Ils sont toujours au rendez-vous. Car ce sont les meilleurs. Gagner un titre, deux titres, ça peut arriver. Mais être régulier, tous les trois jours, pendant 11 mois, pendant 10 ans : c'est ce que je respecte et admire le plus."

Sondé en conférence de presse au sujet de son secret pour gagner les championnats de façon répétée, il a estimé que l'essentiel résidait dans la préparation des rencontres, la mentalité ancrée au sein de l'effectif : "J'ai dit dès le début, quand je suis arrivé ici, que les matchs amicaux seraient des matchs importants. Certains joueurs m'ont dit : 'Je ne m'attendais pas, à ton arrivée ici, que tu préparerais la Coupe Carabao de la même manière qu'un match contre Tottenham en quart de finale.' C'est le secret. Le seul secret que nous ayons, c'est que chaque match, nous le préparons le mieux possible. Vous devez vous préparer, peu importe la compétition que vous jouez. Tous les trois jours, les joueurs sont prêts à gagner ici et contre les gros prétendants. À l'exception de Chelsea à l'extérieur et les matches nuls, nous avons remporté tous les matchs après les 100 points. Cela signifie beaucoup pour nous tous. "

Guardiola record points

D'une manière générale, dans une époque prompte à valoriser (exagérément ?) les accomplissements en Ligue des champions, et à mésestimer les titres nationaux, il n'est pas incohérent de sonder la valeur d’un sacre national remporté durant une saison. 

L'article continue ci-dessous

"Je dis toujours que pour moi, la Liga est le quotidien et le plus compliqué. En Ligue des champions, il y a moins de matches alors qu’il y a 38 journées en championnat. Donc il ne faut pas se rater dans cette compétition", disait Zinédine Zidane le 11 mars dernier lors de son retour en tant que coach du Real Madrid, jugeant la Liga "plus difficile" que la C1. 

Le Liverpool de Jurgen Klopp a permis à cette Premier League d'être disputée jusqu'au bout, parvenant à obtenir 97 points dans ce championnat si relevé en ne concédant la défaite qu'à une seule reprise (face à Manchester City en janvier). Même s'il n'aura pas été en mesure d'être sacré champion. 

Ce Liverpool, perdant magnifique , ne sera sans doute pas consolé par le fait de devenir le meilleur deuxième de l'histoire des cinq plus grands championnats, avec le Real Madrid de Manuel Pellegrini (96 points en 2010). Le point commun entre les deux ? ils ont été battu par une équipe de Guardiola qui a donc fait, dimanche, perdurer un peu plus sa domination nationale.

Fermer