OM, Eyraud : "McCourt est notre atout"

Eyraud McCourt
Getty
Le président de l'OM a évoqué la prolongation d'André Villas-Boas, l'impact de Frank McCourt et la tentative de rachat du duo Boudjellal-Ajroudi.

Après avoir vécu une campagne européenne compliquée, l'OM traverse une très belle période en Ligue 1. Quatrième au classement avec deux matches en moins, Marseille peut espérer être leader en cas de victoire lors de ces deux rencontres. Mais les Phocéens n'échappent pas à la crise traversée par le football français avec le retrait du diffuseur Mediapro. Dans une interview accordée à L'Equipe, Jacques-Henri Eyraud a évoqué la situation financière du club, encensant au passage l'apport de Frank McCourt pour l'OM.

OM - Le constat lucide de Jacques-Henri Eyraud avant le mercato

"On est arrivés dans cette pandémie avec aucun euro de dette à notre bilan, sauf la dette d'actionnaire de Frank McCourt, qui l'a convertie à hauteur de plus de 100 millions d'euros en capitale (...) Notre atout, c’ est Frank McCourt. Il est le premier investisseur de Marseille, de très loin. Il a investi plus de 350 M€ à l’OM en quatre ans. Il faut accélérer davantage la diversification des ressources des clubs, on ne peut plus s'appuyer uniquement sur la billetterie et les droits télé. Il faut travailler aussi sur une modération salariale, a affirmé haut et fort le président de l'Olympique de Marseille.

Jacques-Henri Eyraud a indiqué qu'il souhaitait voir André Villas-Boas prolonger son contrat : "Je souhaite qu'André poursuive son aventure à l'OM. Pablo (Longoria) est chargé de ce dossier (la prolongation d'AVB), il discute avec ses représentants de la façon dont il voit l'avenir, ses projets personnels, sa vision pour le club dans un contexte compliqué, a renchéri Jacques-Henri Eyraud. Il apprécie le cadre de vie, il a une personnalité qui va bien avec cette ville, ce club. Et il a, d'abord, des résultats exceptionnels. Avant Angers, il a un peu plus de 57 % de victoires, c'est tout simplement l'entraîneur de l'OM le plus performant au XXIe siècle. C'est aussi celui qui nous a ramenés en Ligue des champions."

"Je regrette que cette histoire (Boudjellal-Ajroudi) soit devenue le feuilleton de l’été"

Jacques-Henri Eyraud Marseille

L'article continue ci-dessous

Il est revenu sur le faux départ du Portugais après l'éviction d'Andoni Zubizarreta : "On a eu l'occasion de s'expliquer à ce moment-là. On a essayé de mieux travailler avec lui, de l'impliquer plus, y compris dans nos discussions au plus haut niveau, pour lui montrer qu'on n'avait pas d'agenda caché et qu'on n'était pas des gens à faire des coups en douce. Il y a eu beaucoup d'incompréhension aussi avec l'arrivée dans le paysage de Paul Aldridge. Il a toujours été positionné comme un consultant, ni plus ni moins, qui devait nous aider à mieux comprendre le marché en Angleterre, son évolution, avec le Brexit à l'horizon."

OM - Villas-Boas : "On ne peut pas faire grand chose au mercato"

Enfin, Jacques-Henri Eyraud.a dézingué Mourad Boudjellal et Mohamed Ajroudi qui ont voulu racheter l'OM cet été : "L'OM a-t-il été à vendre ? Non. Et c’est dommage que des pseudo-tentatives, très vite avortées, n’aient pas été davantage démasquées par vos confrères. (...) Je regrette que cette histoire (Boudjellal-Ajroudi) soit devenue le feuilleton de l’été, alors que cinq appels à des personnes qualifiées auraient permis de faire comprendre à chacun l’étendue de la supercherie. Bernard Tapie m’a appelé pour me dire à quel point il a été outré par ces méthodes, avec des mots justes".

"Là, cela a été mené avec une intention profondément négative, on les a assignés en justice, les juges diront le droit, et on ira jusqu’au bout pour démasquer les imposteurs, les haineux qui se cachent derrière les comptes Twitter anonymes, bref, tous ceux qui ont cherché à nous déstabiliser, que nous avons identifiés. Il y a une citation de Clémenceau : “Ne craignez pas d’avoir des ennemis ; si vous n’en avez pas, c’est que vous n’avez rien fait.” Visiblement, j’ai beaucoup fait...", a conclu le président de l'OM.

Fermer