News Résultats en direct
Ligue 1

OL - Aulas remet les choses au clair pour Tatarusanu

19:04 UTC+2 23/08/2019
Jean-Michel Aulas Lyon
Le président de l'OL a tenu à rétablir la vérité sur les supposées promesses faîtes à la doublure d'Anthony Lopes au moment de son arrivée.

Zéro match au compteur sous ses nouvelles couleurs, mais déjà une polémique qui ne cesse de grandir ces dernières semaines. Arrivé à l'Olympique Lyonnais cet été en provenance du FC Nantes où il était en fin de contrat, le portier roumain Ciprian Tatarusanu alimente la chronique. Et pour cause, celui qui doit se cantonner à un rôle de doublure d'Anthony Lopes depuis le début de saison, ne l'accepte pas. 

Apparu déterminé lors de sa présentation aux médias début juillet, Ciprian Tatarusanu avait pourtant déclaré être prêt à faire avec la concurrence du portier portugais. "Quand j’ai parlé pour la première fois avec le club, je leur ai demandé pourquoi l’OL avait besoin d’un autre numéro 1. Florian Maurice m’avait expliqué qu’un grand club avait besoin d’une grosse équipe. Il m’a dit que ce serait l’entraîneur qui déciderait qui jouerait. J’ai confiance en moi, j’ai été titulaire toute ma carrière. Je suis venu ici pour jouer", avait-il confié, non sans une certaine confiance en lui. 

Jean-Michel Aulas recadre Ciprian Tatarusanu sur Twitter

Oui mais voilà, alors que la place de numéro 1 semble réservée à Anthony Lopes, il semblerait que Ciprian Tatarusanu ne soit plus très à l'aise avec sa situation. Soucieux de faire savoir son mécontentement, ce dernier y était même allé de son coup de gueule, le 13 juillet dernier. "Quand j’ai parlé pour la première fois au club, j’ai demandé pourquoi ils avaient besoin d’un autre numéro un. Florian Maurice m’a répondu que les grandes équipes avaient besoin de deux grands gardiens. Personne ne m’a dit que je serai numéro deux. Je ne serais pas venu si l’on m’avait dit ça", avait-il pesté. 

Depuis, Ciprian Tatarusanu serait même déterminé à quitter l'Olympique Lyonnais, où il vient pourtant de s'engager pour trois saisons. Une situation pour le moins rocambolesque, qui n'a pas manqué d'alerter le président Jean-Michel Aulas. Ce vendredi, le garant de l'institution lyonnaise s'est ainsi chargé de rétablir certaines vérités. "Il n’a jamais été promis à Ciprian Tatarusanu qu’Anthony Lopes partirait : la concurrence est logique, deux gardiens internationaux pour un club européen ambitieux, c’est la règle !", a donc posté le dirigeant sur son compte twitter. Voilà qui a le mérite d'être clair.