OL, Aulas garde espoir pour Memphis Depay

Memphis Depay Metz Lyon Ligue 1 06122020
Getty
Malgré les rejets de propositions de contrat, Aulas espère toujours pouvoir faire prolonger Depay, en fin de contrat en juin.

Arrivé en plein milieu de l’hiver 2017, Memphis Depay ne s’attendait sûrement pas à être toujours à Lyon quatre ans plus tard. Dès son arrivée entre Rhône et Saône, l’attaquant néerlandais avait annoncé que la parenthèse lyonnaise devait lui permettre de se relancer après son échec à Manchester United et retrouver un club du gratin européen.

Les déclarations de Depay n’avaient pas vraiment été bien perçues du côté des supporters et l’Oranje n’a jamais vraiment changé de ligne de conduite. A chaque été, il a toujours ouvert la porte à un départ que ce soit au Milan AC il y a deux saisons ou au FC Barcelone durant l’été dernier.

Malgré des statistiques plus qu’honorables chez les Gones (68 buts et 49 passes en 164 matches) et un rôle de leader accru au fil des années, Memphis Depay n’a jamais réussi à convaincre ces fameux clubs de passer à la vitesse supérieure. Le Barça de Koeman, son ancien sélectionneur, a bien tout fait pour l’arracher des griffes lyonnaises mais la conjoncture économique catalane a poussé le club à appuyer sur le frein.

L'article continue ci-dessous

Capitaine de l’OL depuis deux ans, Depay prend donc son mal en patience et s’offre un dernier baroud d’honneur au Groupama Stadium avant de mettre les voiles. Car oui, sauf incroyable revirement de situation, l’ancien de Manchester United va avoir la possibilité de choisir librement sa future destination. A 27 ans, c’est un nouveau challenge qui s’offre à lui même si Jean-Michel Aulas ne perd pas espoir. Le président lyonnais a toujours chouchouté sa star et tente depuis des mois de le faire prolonger. Sans succès…

"C'est la fin d'une aventure pour cette année, c'est un joueur de grand talent, de classe mondiale, a déclaré le président lyonnais jeudi dans les colonnes du Progrès. J'ai toujours souhaité qu'il reste mais nos propositions n'ont pas été retenues. On lui a laissé à chaque fois exprimer ses ambitions, ses valeurs."

"On l’a aidé pour aller à Barcelone, mais ce n’était pas possible sur le plan économique. Jusqu’au bout, on croit qu’il va renouveler pour la saison prochaine. Pour l’instant, c’est une chose pas possible, mais pourquoi pas ?"

Fermer