Mircea Lucescu n'est plus le sélectionneur de la Turquie

Commentaires()
AA
L'expérimenté Mircea Lucescu a été démis de ses fonctions de sélectionneur de la Turquie, ce lundi.

L'équipe de France, qui doit affronter la Turquie durant sa campagne des qualifications pour l'Euro 2020, ne croisera pas la route de Mircea Lucescu. La Fédération turque a annoncé le licenciement du technicien roumain, âgé de 73 ans.

Lucescu avait pris les commandes de la sélection en août 2017. Il ne l'aura dirigée qu'à 17 reprises depuis la date de sa nomination, menant la Turquie à une 4ème place lors de la phase de qualification pour la Coupe du monde derrière l'Ukraine, la Croatie et l'Islande.

L'article continue ci-dessous

Au total, il ne compte que 4 petits succès, pour 6 matches nuls et 7 défaites. Un bilan sportif un peu décevant qui ne lui a pas permis de s'inscrire dans la durée à la tête de cette sélection. Lucescu compte pourtant de nombreuses références sur un CV bien garni. Manager emblématique du Shakhtar Donetsk avant cette expérience, il avait effectué plusieurs passages en Turquie pour entraîner des clubs phares du pays, comme Galatasaray ou Besiktas, deux des trois écuries les plus titrées d'Istanbul. Il a aussi été le sélectionneur de la Roumanie dans les années 1990, ainsi que l'entraîneur de l'Inter Milan.

Juste après le tirage au sort pour les éliminatoires de la Coupe du monde, le Roumain avait livré sa première réaction à Goal. "Tous les groupes sont difficiles et équilibrés. Il n'y en a plus des faciles. Il faudra jouer pour gagner tous les matches et chaque match est compliqué et vaudra trois points. Aussi bien ceux contre la France que face à Andorre. La France reste favorite, parce qu'elle vient de gagner la Coupe du Monde, mais aussi en raison de son style de jeu et de l'excellent travail qu'est en train d'accomplir Didier Deschamps à sa tête", nous avait-il confié.

Selon les informations de L'Equipe, Senol Günes, qui avait occupé cette fonction entre 2000 et 2004, serait en pole position pour succéder à Lucescu. Ce technicien avait notamment permis à la Turquie de réaliser le plus beau parcours de son histoire en Coupe du monde, avec une troisième place en Corée du sud et au Japon, en 2002.

Fermer