News Résultats en direct
Ligue 1

Metz 0-2 PSG - Même décimé, Paris n'a pas tremblé

22:39 UTC+2 30/08/2019
Di Maria PSG Metz
Privé de ses stars et de son gardien Alphonse Areola, le Paris Saint-Germain n'a pas eu à forcer son talent pour venir à bout du FC Metz (0-2).

Troisième de Ligue 1 après trois journées de championnat, le Paris Saint-Germain avait l'occasion de s'emparer provisoirement de la tête du classement ce vendredi soir, en cas de succès face au FC Metz (20h45). Face au promu, le Champion de France se présentait néanmoins avec une formation marquée par de nombreuses absences, entre les blessures de joueurs cadres et les potentiels départs à venir.

Néanmoins, cela n'a pas empêché les hommes de Thomas Tuchel d'assurer les trois points et de faire passer un message à la concurrence : même amputé d'une grande partie de son équipe type, le PSG reste une machine qu'il convient de respecter. 

Le FC Metz se tire une balle dans le pied, le PSG sanctionne

Tout n'avait pourtant pas commencé sur un rythme effréné ce vendredi soir, sur la pelouse du Stade Saint-Symphorien. Après 10 premières minutes équilibrées, le FC Metz pensait être bien rentré dans son match devant ses supporters. Mais c'était sans compter sur une erreur de son défenseur Mamadou Fofana, qui se laissait piéger par Juan Bernat et commettait une faute évidente dans sa surface de réparation (11'). Paris n'avait pas encore eu à accélérer qu'Angel Di Maria ouvrait le score sur pénalty, lui qui avait manqué le précédent dimanche dernier, face à Toulouse (4-0). Metz s'était tiré une balle dans le pied. 

Mené au score, le promu passait proche de la correctionnelle six minutes plus tard, quand Idrissa Gueye voyait sa reprise de la tête mal maîtrisée échouer sur la transversale. Finalement, il fallait attendre la 43ème minute de jeu pour que le PSG, de nouveau sur coup de pied arrêté, double la mise. Un second but signé Eric Maxim Choupo-Moting, déjà double buteur lors de la journée précédente, qui ne se faisait pas prier pour smasher de la tête un coup franc frappé par Marco Verratti et mettre un sérieux coup sur la tête des joueurs du FC Metz... 

Concentré, le Champion n'a pas eu à forcer son talent

Au retour des vestiaires, les Parisiens se contentaient de faire tourner le cuir face à des Lorrains sans solution. Grâce à son avantage de deux buts, le PSG passait donc un second acte tranquille et Marcin Bulka, arrivé sur la pointe des pieds cet été et titulaire ce vendredi soir suite au transfert imminent d'Alphonse Areola vers le Real Madrid, passait une soirée plus que tranquille. 

En fin de rencontre, les hommes de Thomas Tuchel reculaient malgré eux mais parvenaient à contrôler la rencontre, faisant face à une équipe du FC Metz peinant à emballer les dernières minutes. Trop timide malgré une ultime alerte à la 86ème minute sur une frappe de Marvin Gakpa, le promu s'inclinait donc fort logiquement devant ses supporters. En face, le PSG a prouvé qu'il n'était pas dépendant de la présence de ses stars offensives et en profite pour s'installer provisoirement en tête du championnat de France. Désormais, place à une trêve internationale qui tombe à point nommé, Eric Maxim Choupo-Moting, encore buteur ce vendredi soir, ayant lui aussi été contraint de quitter la pelouse dans le temps additionnel, touché au genou.