Mercato - Naples : Ancelotti veut James Rodriguez

Commentaires()
Getty
L'entraîneur napolitain aimerait récupérer le milieu colombien, qu'il déjà eu sous ses ordres au Real Madrid et au Bayern Munich.

Cette saison, la Serie A a rendu un verdict sans appel. Un an après avoir été bousculée par Naples dans la course au titre, la Juventus a cette fois-ci largement dominé le championnat, terminant en tête avec pas moins de 11 points d'avance. Sacré champion pour la dernière fois de son histoire en 1990 alors que Maradona portait encore ses couleurs, le Napoli espère se renforcer cet été pour être en mesure de concurrencer la Vieille Dame.

Arrivé l'été dernier sur le banc napolitain, Carlo Ancelotti ne manque pas d'ambition pour le club, comme il le laissait déjà entendre à l'issue de la saison. "On a bien préparé la prochaine saison, cette équipe se reconstruit et va se reconstruire encore", déclarait-il notamment après l'élimination de son équipe en quarts de finale de la Ligue Europa contre Arsenal.

L'article continue ci-dessous

Alors que plusieurs cadres du vestiaire sont convoités à l'étranger (Koulibaly, Allan voire Insigne), Naples a déjà enregistré une première arrivée : celle du défenseur Giovanni di Lorenzo, en provenance de d'Empoli. Insuffisant. Pas retenu par le Bayern Munich, qui a décidé de ne pas lever l'option d'achat de 42 millions dont il disposait, James Rodriguez serait une cible prioritaire pour l'entraîneur trois fois vainqueur de la Ligue des champions.

Selon le Corriere dello Sport, le président du club, Aurelio de Laurentiis, souhaiterait faire plaisir à son technicien en investissant sur un joueur talentueux qu'il a déjà eu sous ses ordres lors de son passage au Real Madrid puis à nouveau brièvement du côté de Munich. D'autant qu'au Real, le Colombien de 27 ans n'entre pas dans les plans de Zidane, qui souhaite encore recruter plusieurs joueurs.

Au pied du Vésuve, c'est en revanche tout un peuple qui attend celui qui est toujours sous contrat avec les Merengue jusqu'en 2021, avec un salaire de 6,5 millions d'euros par an. Un pari qui paraît envisageable pour Naples dans l'espoir de compléter son palmarès.

Fermer