Mercato : À l’OM, "tous les joueurs sont vendables"

Pablo LongoriaGetty Images

Les supporters ne s’y attendaient sans doute pas, mais l’Olympique de Marseille a parfaitement débuté sa saison face au Stade de Reims (4-1), dimanche soir au Vélodrome. Séduisante et joueuse, l’équipe d’Igor Tudor n’a laissé aucune chance à son adversaire. Et pourtant, cette équipe qui gagne pourrait rapidement changer.

McCourt réclame des ventes

Et pour cause : Marseille doit vendre. Après plusieurs achats - Touré et Clauss, pour ne citer qu’eux - sans oublier les bons contrats accordés à Chancel Mbemba et Alexis Sanchez, qui devrait prochainement arriver, le propriétaire Frank McCourt a réclamé que de l’argent rentre dans les caisses. Problème : Pablo Longoria n’arrive pas à convaincre ses indésirables.

À lire : Payet et Tudor, aucun remous à l’horizon

Selon plusieurs sources, Duje Caleta-Car, à qui il ne reste qu’un an de contrat, aurait fait le choix de rester à Marseille cette saison pour partir libre ensuite. Quant à Bamba Dieng, qui n’entre visiblement pas dans les plans de Tudor, il a lui aussi manifesté son attachement à l’OM via son agent. Dommage pour Longoria, car ces deux joueurs disposent d’une valeur marchande intéressante.

"Aucun départ impossible", selon Rongier

Et s’ils ne partent pas, d’autres devront le faire. Qui ? N’importe qui, répond Valentin Rongier : "Si je reste cette saison ? Je n'aime pas faire de la langue de bois donc je ne peux pas vous dire que c'est sûr à 100%, a concédé le milieu de terrain sur Prime Video. Le président l'a dit et redit : chaque joueur est vendable. Il a besoin de vendre pour équilibrer les finances du club, on le sait."

Valentin Rongier Marseille Reims Football Ligue 1 07082022Getty

"S'il y a une offre qui satisfait le club pour n'importe quel joueur et que le joueur concerné y trouve aussi son compte, il n'y a aucun départ impossible, a reconnu l’ancien Nantais. C'est le foot, ce n'est pas déstabilisant parce qu'on le sait. Quand on est footballeur, on apprend ce métier et on sait qu'on représente une valeur marchande et que le foot c'est aussi du business."

Mais Rongier l’assure, il a la tête à l’OM et rien d’autre : "Moi je me prépare quoi qu'il arrive pour démarrer la saison et être performant, a-t-il ajouté avant le match face à Reims. Je ferai tout pour l'être, que ce soit à Marseille, ou si jamais le club me dit " on a reçu une belle offre, on discute" , je veux être prêt, je travaille pour moi. Mais en tout cas j'ai la tête à Marseille à 200%."