News Résultats en direct
Ligue 1

Lyon, Bruno Génésio agressé lâchement par des supporters

17:26 UTC+2 03/09/2018
Bruno Genesio PSG Lyon Ligue 1 19032017
Bruno Génésio a été pris à partie par des supporters dans la soirée de samedi alors qu’il sortait d’un restaurant avec sa famille.

La bêtise humaine n’a pas de limites. Et, on a malheureusement encore pu le constater avec ce qui s’est passé le week-end dernier à Lyon. Au lendemain du match de l’équipe rhodanienne face à Nice en championnat, Bruno Genésio, le coach des Gones, a été interpellé de manière agressive par des pseudo-supporters à la sortie d’un restaurant. Ces derniers auraient même osé insulter sa fille qui était présente à ses côtés pour célébrer son anniversaire.

Une vidéo fait actuellement le buzz sur les réseaux sociaux sur laquelle on voit Genésio perdre le contrôle de ses nerfs et partir courir à grandes enjambées derrière l’un de ses agresseurs. Dans un état second, l’entraineur a même tenu un langage vulgaire, en réponse aux insultes dont lui et ses proches ont été victimes.

Pour l’instant, l’OL n’a ni confirmé, ni réagi par rapport au grave incident qui s’est produit. L’intéressé, lui-même, est resté discret sur le sujet. Ce n’est d’ailleurs que lundi matin que la nouvelle s’est répandue dans les médias à la suite de la diffusion de la dite vidéo.

Si la direction lyonnaise tarde à exprimer son soutien envers son coach, ce n’est en revanche pas le cas des anciens joueurs du club. Plusieurs d’entre eux ont pris la parole pour faire part de leur dégout concernant le comportement de certains pseudo-fans, et aussi pour appeler à ne plus s’attaquer à Genésio en tant qu’homme. Des personnalités médiatiques, telles que le journaliste Pierre Menès, ont également tapé du poing sur la table, tout en manifestant leur support à l’endroit du technicien. Un élan de solidarité bienvenu et appréciable.

Pour rappel, la relation entre Genésio et le public lyonnais a toujours été conflictuelle. Une frange des supporters n’a jamais accepté sa nomination au poste d’entraineur, et a systématiquement exigé son limogeage. En mai dernier, des banderoles ont même été sorties dans les tribunes du Groupama Stadium appelant à son départ alors que l’équipe célébrait sa qualification pour la Ligue des Champions.