Lyon-Angers (2-1) - Les Gones ne tremblent pas contre Angers, Saint-Etienne est à six points

Commentaires()
Engagé dans la course pour la 3e place, l'OL a fait le boulot contre Angers (2-1) ce vendredi, dans le cadre de la 33e journée de Ligue 1.

L’annonce de Bruno Genesio a fait son effet ! Après deux défaites consécutives en Ligue 1 contre Dijon (1-3) et Nantes (1-2), l’Olympique Lyonnais a relevé la tête ce vendredi en s’imposant à domicile contre Angers (2-1), dans le cadre de la 33e journée de Ligue 1, malgré une petite frayeur en fin de rencontre. Quelques jours auparavant, le coach des Gones avait annoncé qu’il s’en irait au terme de la saison, et cela a visiblement libéré ses joueurs…

L’énorme première période d’Aouar

Notamment Aouar, auteur de deux passes décisives. Au quart d’heure de jeu, la pépite lyonnaise lançait parfaitement Depay dans la profondeur, et le Néerlandais ne tremblait pas face à Butelle (1-0, 14e). Les Gones poussaient, et le portier du SCO devait s’employer par deux fois pour empêcher Terrier puis Cornet de faire le break. Mais juste avant la pause, Aouar délivrait un nouveau caviar pour Terrier, qui résistait bien au retour de Bamba avant de faire trembler les filets (2-0, 39e) !

L'article continue ci-dessous

Au retour des vestiaires, Stéphane Moulin comptait redonner un visage offensif à son équipe, mais ce sont bien les Lyonnais qui se montraient les plus dangereux. Et sans Butelle, l’addition aurait pu être bien plus salée pour le SCO… Impuissants, les Angevins réagissaient timidement par l’intermédiaire de Kanga, mais Dubois revenait parfaitement dans les pieds de l’attaquant pour sauver son équipe.

La bourde de Lopes

Dans la foulée, Terrier pensait inscrire un doublé avec une tête puissante à bout portant, mais la VAR lui refusait pour une position de hors-jeu de Fekir au départ de l’action. À dix minutes du terme, les Gones finissaient pas reculer afin de procéder par contre-attaques, mais les Angevins n’en profitaient pas. Jusqu'à cette bourde incroyable de Lopes, qui relançait directement dans les pieds de Fulgini ! Le milieu offensif transmettait à Kanga, mais Tousart déviait dans ses propres cages (2-1, 89e)... Incroyable !

Malgré cette petite frayeur et un temps additionnel de folie, la bande à Genesio s'emparait bel et bien des trois points et lançait ainsi parfaitement son sprint final pour la 3e place. Saint-Etienne se trouve désormais à six longueurs, et Marseille compte huit unités de retard…

Fermer