News Résultats en direct
Ligue Europa

Le RC Strasbourg résiste au Maccabi et se rapproche des barrages l’Europa League (1-2)

21:03 UTC+2 01/08/2019
Sun Menachem Mohamed Simakan Maccabi Haifa Strasbourg UEFA Europa League 01082019
Après son succès 3-1 à la Meinau, l’équipe de Laurey a obtenu le résultat qui lui assure la qualification en terre israélienne.

Plus que deux tours à passer et le Racing va pouvoir revivre la phase des poules de la Ligue Europa. Le chemin reste long, mais les Alsaciens peuvent déjà se féliciter d’avoir franchi le premier écueil, celui du Maccabi Haïfa. Ce jeudi, en Israël, ils ont souffert, mais ont réussi à assurer l’essentiel.

À l’aller, les lauréats de la précédente Coupe de la Ligue s’étaient imposés sur le score de 3 à 1. Et l’avance de deux buts n’était pas de trop pour cette seconde manche. À l’extérieur, et dans un contexte hostile, les hommes de Thierry Laurey ont bien démarré, mais ils ont ensuite subi et il ne s’en est pas fallu de beaucoup pour que leur rêve d’une saison européenne ne s’évapore.

Ludovic Ajorque a donné l’avantage aux siens à la 17e minute en cueillant de la tête un excellent centre d’Adrien Thomasson. On croyait alors le Racing parti pour connaitre une soirée tranquille, mais les locaux ont bien réagi. En rétablissant la parité dès la 25e minute par l’intermédiaire de Shua, le Maccabi a évité de douter. Le joueur israélien trouvait la faille en remportant un face à face avec Sels après avoir été servi dans le dos des défenseurs français.

A 1-1, le stade de Haifa a commencé à vibrer et la formation locale en a alors profité pour ajouter un second but. Sur un mauvais alignement de l’arrière-garde strasbourgeoise, Rukavytsya parvenait à placer un tir imparable et Sels n’a rien pu faire pour arrêter le cuir (40e). Il restait alors plus d’une mi-temps à jouer et on ne donnait pas cher de la peau des Strasbourgeois.

Une seconde période mieux gérée

Ces derniers ont terminé la première période tant bien que mal, puis, probablement tancés par leur coach à la pause, ils ont resserré le verrou derrière pour livrer un second acte beaucoup plus cohérent. Thomasson et ses coéquipiers ont plié mais sans rompre, laissant notamment passer l'orage avec plusieurs occasions concédées (82e et 90e). De l’autre côté, ils auraient aussi pu, cela dit, tuer le match définitivement si le gardien israélien n’avait pas réussi un miracle devant Liénard (62e).

Au final, Strasbourg s’inclinait 2-1, mais passait au tour suivant. Ce n’était pas glorieux et personne ne s’en plaindra. Il fallait passer par ce gene d'examen après une absence de Coupe d’Europe longue de 14 ans. Cette entrée en matière offrira aussi son lot de leçons et d’enseignements en vue du tour suivant. Le prochain adversaire de Strasbourg sera très probablement l’équipe bulgare de Lokomotiv Plovdiv.