Le père de Neymar tacle Dupraz !

Toulouse Manager Pascal Dupraz
La bisbille entre Pascal Dupraz et le clan Neymar n'en finit plus d'escalader. Le père du joueur s'invite dans le débat.

Il avait dégainé le premier. Au micro de la chaîne Eurosport, le technicien avait lâché : « On aurait aimé un meilleur sort sur l'action de Yago qui lui vaut un carton jaune dans la surface ( NDLR : pour simulation ) alors que pour moi il y a pénalty ( NDLR : à la 40e minute de jeu sur une faute de Paredes ). Mais je ne vais pas pleurer, je laisse ça à Neymar. », avait ainsi clamé le coach du SM Caen, Pascal Dupraz, après la défaite des siens en Coupe de France face au PSG.

Des propos qui avaient soulevé un tollé, à tel point que même Neymar a répondu sur ses canaux sociaux, lui qui avait appris entre-temps qu'il allait être forfait pour le choc face au Barça en 8es de finale de la Ligue des Champions.

« Parfois, je me sens mal à l’aise avec mon style de jeu, par mes dribbles et les tacles que je finis toujours par recevoir, je ne sais pas si je suis le problème ou si c’est ce que je fais sur le terrain… Cela m’attriste vraiment. Cela me rend très triste de devoir entendre des joueurs, des entraîneurs, des commentateurs ou autres dire « il doit prendre », « il tombe tout le temps », « c’est une pleureuse », « c’est un enfant gâté », etc… Sincèrement, cela m’attriste et je ne sais pas jusqu’à quand je supporterai ça, moi, je veux juste être heureux en jouant au football, RIEN D’AUTRE », a regretté Neymar.

L'article continue ci-dessous

Un nouveau participant s'est invité dans le débat et il ne s'agit de nul autre que du père de Neymar. Ce dernier s'est fendu d'un message Instagram où l'on voit la photo de Dupraz avec un message dénué d'équivoque.

« Mon fils doit vraiment pleurer, mais pas pour ce que vous imaginez monsieur. Je pense qu’il doit pleurer parce qu’il existe des entraîneurs comme vous, des arbitres de ce niveau, des Ligues négligentes et silencieuses, des journalistes en grande minorité tendancieux et des lâches dans le sport… », s'est enflammé Neymar Sr, en s’adressant directement à l’entraîneur de Caen.

« Oui, il doit pleurer… Mais nos pleurs et les siens, ceux de mon fils, de l’athlète, la magie du football dureront une autre nuit et après cela, il se relèvera, comme toujours, pour les battre. »

Fermer