News Résultats en direct
Éliminatoires Euro

La Belgique et les frères Hazard laminent la Russie (1-4)

20:02 UTC+1 16/11/2019
Eden Hazard Belgium 2019
En éliminatoires de l’Euro 2020, la Belgique a infligé une leçon de football à son hôte du jour, la Russie. Les frères Hazard ont régalé.

Les deux premiers du Groupe I des éliminatoires de l’Euro s’affrontaient ce samedi à Saint-Petersbourg, avec comme enjeu le fauteuil du leader. Premiers avant ce match, les Belges le sont restés après, en atomisant leurs opposants. La sélection n°1 au classement FIFA a même chassé tout suspense dès la première période avec trois buts inscrits.

La France peut-elle craindre pour sa première place en Albanie ?

Trois buts qui portaient la signature des Hazard. D’abord Thorgan, qui a ouvert le score à la 19e sur une jolie frappe enroulée à la réception d’un "assist" de son frère. Puis, par l’intermédiaire d’Eden. L’ailier du Real Madrid a du mal à empiler les buts en club, mais en sélection il se montre toujours très inspiré. En l’espace de sept minutes, il a frappé à deux reprises (33e et 40e). Un doublé qui lui permet de porter à 32 son nombre de réalisations en sélection.

La Russie encore loin du compte

A la mi-temps, le sort du match était donc déjà scellé. Cela n’a pas empêché les visiteurs de rester sérieux et de continuer à pousser au retour des vestiaires. Une attitude conquérante qui a abouti sur une quatrième réalisation signée Romelu Lukaku. Exploitant la deuxième passe décisive du jour de Kevin De Bruyne, l’intériste a mis à mal Guilherme et amélioré son record national de buts (il en est à 52 désormais).

Surclassée, la Russie a quand même eu le mérite de s’accrocher jusqu’au bout. Le dernier quart d’heure de jeu l’a notamment vu multiplier les offensives et parvenir à stopper l’invincibilité de Thibaut Courtois. Le capitaine Georgiy Dzhikia a eu l’honneur de battre le gardien madrilène. Cela ne suffira certainement pas à réconforter l’équipe de Stanislav Cherchessov. Ce dernier avait déclaré viser le sacre continental l’été prochain. Mais aujourd’hui, sa sélection ressemble à tout sauf à un futur champion d’Europe.