Kurzawa déjà dans le bain, la bonne surprise du PSG

Commentaires()
Layvin Kurzawa Basaksehir PSG
Getty
Plutôt convaincant en Ligue des champions, Layvin Kurzawa va pouvoir retrouver la Ligue 1 ce samedi après avoir purgé ses 6 matches de suspension.

Voilà une nouvelle qui doit réjouir Thomas Tuchel. Après avoir purgé ses six matches de suspension, Layvin Kurzawa peut retrouver la Ligue 1 dès ce samedi à Nantes (21h). Un retour important pour le PSG, privé pour plusieurs mois de Juan Bernat dans le couloir gauche.

Coupé dans son élan alors qu'un boulevard se présentait à lui en l'absence de l'Espagnol, Kurzawa a pris son mal en patience, se contentant de temps de jeu en Ligue des champions. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il paraît en jambes. Déjà intéressant pour sa rentrée contre Manchester United la semaine passée, l'ancien Monégasque a de nouveau semblé en décalage sur le plan athlétique vis-à-vis de ses partenaires mercredi à Basaksehir. Une bonne condition physique qu'il a lui-même expliqué au micro de RMC Sport, disant avoir profité de ces dernières semaines pour se préparer du mieux possible.

L'article continue ci-dessous

"Il a eu une belle préparation, et ça fait la différence"

"Je me suis fait ma préparation, en fait, pendant cette suspension. Je me sens bien, tout simplement. J’ai du coffre et je vais continuer à travailler pour en avoir plus encore", a-t-il confié chez nos confrères, confirmant la bonne impression visuelle laissée lors de ses deux dernières sorties.

"Il a eu une belle préparation, et cela fait une grosse différence", ajoute le coach. Car contrairement à la plupart de ses partenaires, comme Kylian Mbappé, qui ne cache pas l'usure mentale et physique causée par le Final 8, Layvin Kurzawa a pu profiter d'une coupure non-négligeable afin de recharger les batteries et se projeter sur une saison qu'il devrait aborder dans la peau du n°1, au moins jusqu'au retour Bernat.

"Ce n'était pas facile pour lui car on a toujours joué avec Juan Bernat, disait Tuchel mercredi soir. Maintenant, c'est extraordinaire pour lui de toujours commencer en Ligue des champions, d'avoir des responsabilités, de sentir la confiance du coach." L'opportunité pour l'international français (13 sélections) de confirmer que le PSG n'a pas commis d'erreur cet été en le prolongeant jusqu'en 2025 alors qu'il se trouvait en fin de contrat. L'occasion également de marquer des points, peut-être, auprès du sélectionneur Didier Deschamps pour revenir dans le coup en vue des prochaines échéances avec l'équipe de France.

Fermer