Jonathan Ikoné, l'autre réussite du LOSC de Christophe Galtier

Commentaires()
Getty
Jonathan Ikoné se fait une place au LOSC que peu imaginaient lors de son arrivée l'été dernier. L'ancien titi du PSG est en pleine éclosion.

Au début du mois de juillet dernier, l'arrivée de Jonathan Ikoné en provenance du Paris Saint-Germain pour 5 millions d'euros avait suscité un peu de scepticisme chez les supporters lillois. Encore méconnu du grand public, le milieu offensif de 20 ans avait pourtant déjà disputé 36 matches de Ligue 1 sous les couleurs de son club formateur puis de Montpellier où il était prêté avant son arrivée dans le Nord. Depuis, Jonathan Ikoné les a tous convaincu d'un potentiel qu'il est en train d'affirmer au plus haut niveau. Sous les ordres de Christophe Galtier, à un poste de numéro 10 qu'il affectionne particulièrement, le natif de Bondy apprend à exprimer pleinement ses qualités.

Il doit être plus décisif pour être plus complet 

L'histoire de Jonathan Ikoné est celle d'un grand talent précoce dont le nom a figuré sur tous les carnets de scouts. Issu de la promotion 1998 du Paris Saint-Germain, le jeune milieu offensif a toujours été identifié parmi les plus grands potentiels de sa génération. "Il est capable d’éliminer n’importe qui sur 5 mètres, il est extrêmement véloce et il n’y a pas de perdition de technique lorsqu’il est en pleine vitesse, analyse son ancien coach François Rodrigues qui l'a eu sous ses ordres dans les différentes catégories de jeunes. Un talent offensif largement au dessus de la moyenne qui a dû apprendre au fil des années à faire évoluer son jeu avec une approche plus professionnelle. "Il a dû apprendre à rester concentrer tout le temps, à garder une rigueur défensive parce que ce sont des tâches qu'il a toujours un peu rechigner à faire chez les jeunes", reprend le formateur. C'est à Montpellier, où il est prêté à partir de janvier 2017, que les choses vont se mettre en place. Aux côtés de Michel Der Zakarian, un coach réputé pour sa rigueur tactique et son style très cadenassé, l'attaquant va "souffrir" de jouer parfois contre nature. Sans étaler les énormes statistiques auxquelles il était habitué, Ikoné va apprendre à encadrer son talent. 

L'article continue ci-dessous

Jonathan Ikoné

La bascule va s'opérer à Lille, un an et demi plus tard. Le projet économique et sportif du LOSC va amener les dirigeants à faire le pari d'une réussite qui commence à se concrétiser. S'il doit encore s'étoffer physiquement et grandir dans la dimension athlétique, ses dribbles en tout genre, sa capacité d'accélération et son sens du jeu font un bien fou aux Lillois qui se reposent sur l'harmonie de ses talents. Propulsé à un poste de numéro 10 qui lui confère de grandes responsabilités dans l'animation du jeu, Jonathan Ikoné rend bien la confiance que lui accorde son entraîneur Christophe Galtier. "On s'aperçoit que l'évolution d'un joueur est souvent lié à des rencontre, à une histoire d'hommes, résume François Rodrigues, aujourd'hui directeur technique de la formation du Havre. Je pense qu'avec Michel Der Zakarian puis Christophe Galtier, Jonathan a complété son bagage. Après avoir progressé tactiquement dans les phases de transition, il s'éclate davantage dans le système de jeu et avec la liberté que lui laisse Galtier". Désormais totalement épanoui sur le plan footballistique, il ne lui reste plus qu'à y allier les statistiques et ainsi poser les dernières pièces du puzzle. 

Avec un seul but et une seule passe décisive en quinze matches de Ligue 1, Jonathan Ikoné affiche un paradoxe entre les différences qu'il peut créer et les difficultés qu'il peut avoir pour concrétiser. "Il doit bosser sur la concentration et la finesse dans les derniers mètres, conclu François Rodrigues qui avait déjà décelé le problème du temps de sa formation. Samedi dernier, face à Lyon, Jonathan Ikoné avait d'ailleurs manqué d'ajouter une unité à son capital but en trouvant le poteau d'Anthony Lopes au terme d'une situation très favorable. Régulièrement titulaire (il l'a été 12 fois en 15 matches de Ligue 1 cette saison, ndlr), Jonathan Ikoné a trouvé sa vitesse de croisière pour symboliser l'une des réussite du LOSC. À lui désormais de montrer qu'il peut encore accélérer. 

Prochain article:
Les réactions après PSG-Guingamp (9-0)
Prochain article:
PSG : La MCN terrasse Guingamp mais perd Verratti (9-0)
Prochain article:
Real Madrid-Séville 2-0, le Real s'invite sur le podium
Prochain article:
Liverpool-Crystal Palace 4-3, Salah et les Reds gagnent au bout du suspense
Prochain article:
Manchester United-Brighton, les Red Devils enchaînent avec un but de Pogba
Fermer