News Résultats en direct
Coronavirus

Hleb : "Peut-être que Ronaldo et Messi vont venir"

20:28 UTC+1 23/03/2020
Alexander Hleb, Arsenal
La Biélorussie est le dernier championnat européen à poursuivre les matches malgré le coronavirus. Une exception qui inquiète Aleksandr Hleb.

L'ancien star d'Arsenal et de Barcelone, Alexander Hleb, a tenté de faire la lumière sur la situation chaotique du coronavirus en Biélorussie, suggérant que Lionel Messi et Cristiano Ronaldo pourraient faire plus de temps de jeu car le président du pays refuse d'annuler le football.

En effet, alors que la majorité des gouvernements du monde entier ont appelé à l'arrêt de leurs sports dans le but de contenir la propagation de la pandémie meurtrière de Covid-19, les hautes instances biélorusses sont allées de l'avant comme prévu jeudi, avec Energetyk-BGU accueillant le BATE Borisov dans un stade à moitié plein.

Hleb lui-même comprend la gravité de l'état d'urgence et a gardé sa famille bien isolée, et il ne peut que regretter décisions très discutables prises par le président controversé Alexander Lukashenko. "Tout le monde regarde maintenant la ligue biélorusse", a plaisanté Hleb pour commencer dans un entretien au Sun. «Tout le monde devrait aller devant son poste de télévision et nous regarder. Lorsque la NHL a fermé la saison, beaucoup de joueurs de hockey sur glace sont allés jouer en Russie. Peut-être que Lionel Messi et Cristiano Ronaldo pourraient venir dans la ligue biélorusse pour continuer. Qui sait ? C’est le seul endroit en Europe où vous pouvez jouer au football. Au moins, le peuple biélorusse sera heureux. »

Les finales de C1 et C3 reportées à cause du coronavirus

La Premier League biélorusse est la dernière ligue en Europe à n'avoir pas suspendu le jeu tant que le coronavirus n'est pas sous contrôle, le Super Lig turque étant finalement rentrée dans le rang jeudi et appelé à l'arrêt de l'action de la ligue. Et tandis que beaucoup continueront à se demander pourquoi la Biélorussie ignore les mesures drastiques prises par la majorité des autres pays du monde, un coup d'œil à certaines des récentes déclarations du président Loukachenko concernant Covid-19 va en quelque sorte fournir une explication.

Il a déclaré: «Les gens travaillent dans des tracteurs, personne ne parle du virus. Dans les villages, le tracteur guérira tout le monde. Les champs guérissent tout le monde. »

Loukachenko n'est jamais loin de la controverse, semble-t-il, ayant été cité dans le passé disant que "tout ce qui concernait Hitler n'était pas mauvais" ainsi que des déclarations homophobes. En effet, le ministre des Affaires étrangères allemand ouvertement gay, Guido Westerwelle, a qualifié Loukachenko de «dernier dictateur européen», ce à quoi la réponse de ce dernier a été: «mieux vaut être dictateur que gay».

Pas plus tard que jeudi dernier, des sources ont affirmé que la Biélorussie siège au moins 51 cas confirmés de Covid-19, mais Loukachenko reste convaincu dans son évaluation que «les Biélorusses ne souffrent pas de la même psychose que ceux d'Europe occidentale».