France, Lenglet : "Il n'y a pas de cas Griezmann au Barça"

Commentaires()
Getty
Le défenseur de l'équipe de France a défendu son coéquipier, arrivé cet été au FC Barcelone, et a évoqué son statut personnel en sélection.

Arrivé cet été au FC Barcelone en provenance de l'Atletico Madrid, Antoine Griezmann connaît une phase d'adaptation. L'international français n'a pas connu des débuts idylliques avec les Blaugrana. En neuf matches toutes compétitions confondues, Antoine Griezmann a inscrit trois buts et délivré deux passes décisives, mais il peine encore à trouver sa place dans le dispositif du Barça et n'a rien pu faire pour empêcher la crise de résultat des Catalans en tout début de saison. La presse espagnole et française commence même à s'interroger sur son choix, son adaptation, sa relation avec Messi.

Notre équipe type de la décennie en Liga : Messi, Ronaldo et Griezmann associés en attaque

En conférence de presse, Clément Lenglet a défendu Antoine Griezmann : "Il a toujours le sourire au quotidien. Il adore faire des blagues. Il n'a pas changé à Barcelone. Le Barça, c'est un jeu de position. Ce n'était pas forcément le cas à l'Atlético. Au Barça, il évolue sur un côté. Il travaille énormément pour l'équipe. Il nous aide beaucoup par son talent, il se sacrifie beaucoup pour l'équipe. Il  n'y a pas de cas Griezmann selon moi".

"J'espère continuer à jouer avec les Bleus"

Clement Lenglet, France

Le défenseur du FC Barcelone a évoqué son statut avec les Bleus : "Je ne sais pas si je serai titulaire lors des prochains matches. Il y a eu des cas particuliers qui ont fait que j'ai dû jouer rapidement. C'est plutôt positif pour moi et j'espère que ça va continuer. Il n'y a pas de pression particulière mais on sent bien que ce sont des matches couperets contre des nations qui vont lutter jusqu'au bout pour la qualification. Pas de pression pour l'instant mais on sent que ce sont des matches déterminants pour la suite".

L'article continue ci-dessous

Messi affirme avoir "aucun problème" avec Griezmann

Clément Lenglet veut encore grandir en tant que joueur : "J'ai 24 ans, je ne suis pas fini, j'ai beaucoup d'axes de progression, de points à améliorer. On est toujours à la recherche des petits détails qui pourraient nous faire passer un cap. J'aime aussi être dans le duel, ça ne me dérange pas d'y rentrer. On a joué des matches où il fallait être dans le duel avec Barcelone. Ce n'est pas mon profil mais je l'ai déjà fait et ça me plaît".

En deux ans, le défenseur français a connu une ascension fulgurante : "Il y a un petit peu plus de médiatisation avec les Bleus. En Espagne aussi avec le Barça, c'est un gros club. Le regard des gens a changé mais je suis assez tranquille à ce niveau-là. Il y a des choses complètement différentes de Nancy à Barcelone. On n'a pas du tout les mêmes moyens. C'est un métier différent, on a beaucoup plus de monde au quotidien à nos côtés. On est encore plus professionnels par rapport aux exigences, aux installations et aux gens qui nous entourent".

Lenglet devant Umtiti, une histoire qui se répète

Fermer