France, Ben Yedder : "Laisser une trace en Bleu"

Commentaires()
Getty
Appelé pour la troisième fois consécutive, l'attaquant de l'AS Monaco a affiché ses ambitions avec l'équipe de France.

Sans Kylian Mbappé, blessé, et avec un Olivier Giroud en manque de rythme en raison de son manque de temps de jeu avec les Blues, Wissam Ben Yedder aura un rôle à jouer lors des deux prochains matches de l'équipe de France contre l'Islande et la Turquie. En très bonne forme avec l'AS Monaco, l'attaquant s'était montré à son avantage lors du précédent rassemblement des Bleus en marquant lors de son entrée en jeu face à Andorre.

Stats : Un début de saison canon pour Ben Yedder : du jamais vu à Monaco depuis 38 ans

Dans une interview accordée à L'Equipe, Wissam Ben Yedder a affiché ses ambitions avec l'équipe de France et veut s'inscrire dans le temps en Bleu : "Je me sens bien, je me sens dans la forme de ma carrière. Mais sur ce moment, car je sais que je peux faire plus. Je ne vais pas m'arrêter. Le plus important, c'est la qualif, après l'Euro, et ensuite le Mondial (en 2022, au Qatar). Je veux laisser une trace en bleu. Les émotions que j'ai vécues au moment face à Manchester, je veux les revivre. Avec mon pays".

"L'Euro 2020 ? Ce serait quelque chose de grand, un rêve, un aboutissement. Quelque chose à la hauteur de mes espérances depuis des années. J'ai toujours eu cette passion du foot en moi. Qui me tire vers le haut. Chacun pourra avoir son avis ensuite, se dire "il aura été un joueur sous-coté, il aurait pu jouer dans un club plus huppé". Ce qui m'importe, c'est que le chemin parcouru est beau, que j'ai réalisé mes rêves et que je suis devenu quelqu'un de différent de celui que j'aurais pu être", a ajouté l'attaquant de l'AS Monaco.

"Difficile de définir mon statut"

Wissam Ben Yedder

Malgré les absences en attaque, Wissam Ben Yedder ne se met pas la pression sur ce rassemblement : "Jouer gros sur ce rassemblement, oui et non. Depuis que je suis jeune, j'ai toujours joué gros vous savez (sourire) (...) Je préfère me concentrer sur ce que je sais faire pour être performant pour l'équipe. Ça ne m'empêche pas d'avoir de l'ambition. C'est difficile de définir son statut parce que c'est lié au regard des autres. Je me sens de mieux en mieux. Dans ce que je fais, dans mon foot. J'ai acquis de l'expérience".

Ben Yedder : "Un grand soulagement"

"Les étapes deviennent de plus en plus difficiles à passer. On va m'attendre au tournant. Je répondrai toujours présent bien sûr, je n'ai pas de problème avec ce côté-là. J'ai toujours appris à jouer avec cette forme de pression. Et puis, ce n'est même pas de la pression, c'est plus de la motivation et de l'ambition. Celle de réaliser mes rêves et de me dire : "OK, maintenant, est-ce que je peux aller plus haut ?", a ajouté l'ancien du FC Séville.

L'article continue ci-dessous

Wissam Ben Yedder est revenu sur son choix de rejoindre l'AS Monaco cet été : "Beaucoup de gens ont dit : c'est bizarre de laisser Séville pour Monaco, ça va mettre en péril sa place en équipe de France. Je ne fais pas attention à ça. Monaco a un nouveau projet, avec d'autres joueurs et de l'ambition. Je savais qu'en arrivant, on n'allait pas passer de 17e à 1er en un clic. Il y a du travail à faire. Les choses s'améliorent. J'assume ce choix. Parce que j'ai confiance en moi et que je sais que mon avenir ne dépend que de moi. C'était important pour moi de demander l'avis de Deschamps, d'avoir son ressenti sur le club".

 

 

Fermer