Fair-play financier: l'AC Milan risque gros

Commentaires()
Getty
L'AC Milan risque l'exclusion de toutes les compétitions européennes à cause du Fair-Play Financier.

Selon les informations du New York Times, l'AC Milan, qualifié pour l'Europa League la saison prochaine, risque l'exclusion de toutes les compétitions européennes pour violation des règles du fair-play financier.

Il s'agirait d'une sanction historique pour ce multiple lauréat de la Ligue des champions. Par le passé, Malaga, l'Etoile rouge de Belgrade ou Galatasaray ont été sanctionnés d'un an sans coupe d'Europe pour des sanctions liée au fair-play financier.

Et d'après les indiscrétions du New York Times, cela en prend le chemin. Le journal américain affirme en effet que les enquêteurs de l'UEFA "ont recommandé d'exclure (...) l'AC Milan des compétitions européennes", alors que la chambre d'instruction de l'instance européenne de contrôle financier des clubs (ICFC) avait refusé d'accorder au grand club italien un "accord de règlement", qui aurait impliqué des pénalités financières et sportives il y a quelques jours.

La décision finale pourrait être rendue publique le 7 juin, selon plusieurs médias sportifs transalpins. À noter que l'UEFA s'intéresse au cas de l'AC Milan depuis que le club a dépensé la bagatelle de 200 millions d'euros l'été dernier pour recruter de nouveaux joueurs en contractant au passage un prêt colossal auprès du fonds d'investissement américain Elliott.

L'article continue ci-dessous

Et ce n'est pas fini, car parmi les rumeurs mercato évoquées pour cet été, il y a celle d'un départ de Radamel Falcao vers l'Italie. Le Colombien étant sollicité par l'AC Milan, qui cherche un buteur chevronné et de qualité pour mener son attaque à partir de la saison prochaine. "Pour le moment je suis sous contrat avec Monaco, et je ne pense qu'à Monaco et à la sélection. Mais il est clair que le Milan et le football italien me plaisent", a dit le joueur de Monaco à Mediaset Premium.

Pour rappel, le célèbre club lombard a été officiellement racheté le 13 avril 2017 par des investisseurs chinois menés par Li Yonghong à l'ancien chef du gouvernement italien Silvio Berlusconi, pour 740 millions d'euros. Une exclusion de la Ligue Europa pourrait coûter financièrement mais aussi en terme d'images à ce club prestigieux.

 

Fermer