Equipe de France, Giroud explique son jeu

Commentaires()
Gettyimages
L'attaquant d'Arsenal et des Bleus est revenu sur son jeu dans des propos accordés à L'Equipe.

Parfois décrié pour son style peu académique, Olivier Giroud a toutefois tenu à défendre sa singularité.

Dans un entretien accordé à L'Equipe, le buteur des Bleus et d'Arsenal revient de façon précise sur ses habitudes de jeu. "Déjà, si tu es grand, tu as un avantage au départ. Ensuite, c'est une question de placement, c'est la faculté à rechercher la bonne position au moment de recevoir le ballon. Comme tu es souvent serré au marquage, tu dois jouer avec tout ton corps pour le protéger. Et techniquement, il faut être le plus efficace possible dans la remise", a t-il souligné.

Giroud excelle dans les remises et le jeu aérien, à l'image de son offrende pour Antoine Griezmann sur le second but du Mâconnais contre l'Irlande (2-1). "Il faut être en capacité de lire le jeu très vite, c'est certain : savoir où est ton défenseur, où tu es, aussi, par rapport à la surface de réparation, ou encore si tu dois jouer en une touche ou plusieurs. La communication avec tes partenaires est alors très importante. Plus on s'approche du but, plus les espaces sont rares et plus l'adversaire est agressif au marquage. C'est ta faculté à être le plus juste techniquement qui va faire la différence".

L'ancien Montpelliérain, rangé dans la catégorie des pivots, n'en reste pas moins conscient de ses limites. "Moi qui suis grand (1,92 m) et qui n'ai pas forcément une vitesse d'exécution incroyable, ça peut être compliqué. Mon entraîneur à Arsenal (Arsène Wenger) me dit d'ailleurs que j'ai un "armé long'', un peu comme Thierry Henry à l'époque, c'est-à-dire un temps plus important entre le moment où j'arme mon geste et celui où je frappe le ballon", a t-il également expliqué. Un style qui ne fait pas l'unanimité, mais qui pourrait encore bonifier le jeu des Bleus contre l'Islande, dimanche, dans un combat particulièrement âpre. 

Prochain article:
Mercato : le PSG à la lutte avec Chelsea pour recruter Paredes
Prochain article:
Lille-Amiens 2-1 - Laborieux mais renversant, le LOSC enchaîne
Prochain article:
Bundesliga - Hoffenheim 1-3 Bayern Munich : les Bavarois débutent 2019 avec le sourire
Prochain article:
Ligue 2 - 21e journée : le leader Metz surpris par Clermont, Auxerre poursuit sa remontée
Prochain article:
Bordeaux - Ricardo compte sur Driss Trichard mais...
Fermer