Coupe du Monde 2018 - La Colombie soulagée, le Pérou barragiste

Commentaires()
Les deux nations sud-américaines se sont quittées bons amis hier à Lima. Le match nul 1-1 permet à Falcao et les siens d'être de l'aventure russe.

Dans une ultime journée de la zone sud-américaine à couper le souffle, la Colombie et le Pérou ont su tirer profit de leur match nul commun (1-1) dans la nuit de mardi à mercredi du côté de Lima. Virtuellement qualifiés au coup d'envoi les partenaires de Radamel Falcao étaient pourtant en danger après leur défaite surprise contre le Paraguay quelques jours plus tôt.

Historique pour le Panama, catastrophique pour les États-Unis

L'article continue ci-dessous

Dans une rencontre cadenassée au rythme peu intense, c'est la Colombie qui a pris l'avantage en premier grâce à James Rodriguez. Le joueur du Bayern a bénéficié d'un bon service de son capitaine, rappelant de bons souvenirs aux supporters de Porto et de Monaco. Le Pérou, alors éjecté du mondial, est revenu dans la course grâce à un coup-franc de l'inusable Paolo Guerrero, à la 83e minute.

Le Pérou opposé à la Nouvelle-Zélande

Plus rien ne sera alors marqué, permettant aux Colombiens de participer à leur sixième coupe du monde, la deuxième d'affilée après le Brésil. De leur côté, les Péruviens devront patienter pour valider leur ticket pour la Coupe du Monde 2018. Ils affronteront la Nouvelle-Zélande, victorieuse du barrage d'Océanie contre les Îles Salomon en septembre dernier  (8-3 sur l'ensemble des deux matches).

Un mot sur le Paraguay, l'autre pays malheureux avec le Chili de cette dernière journée de qualification. Oscar Cardozo et les siens pouvaient se qualifier en Russie s'ils battaient le Venezuela, bon dernier des éliminatoires. L'enjeu a finalement pris le pas et les Guarani se sont finalement inclinés 1-0 sur leur pelouse. 

Prochain article:
Qualifications Euro 2020 - Les chapeaux sont connus avec une grosse surprise pour l'Allemagne
Prochain article:
Mercato - Tanguy Ndombélé, une nouvelle piste pour l'entrejeu du FC Barcelone ?
Prochain article:
Stuttgart, l'autocritique de Benjamin Pavard : "Il faut assumer et travailler"
Prochain article:
PSG, Neymar rassurant après sa blessure : "Je ne pense pas que ce soit grave"
Prochain article:
Stades, organisation, sélection… Où en est le Qatar à quatre ans de sa Coupe du Monde en 2022 ?
Fermer