Ricardo croit en un rebond de Bordeaux

Commentaires()
Foto: Vitor Silva/SSPress/Botafogo
Lors de sa présentation à la presse ce jeudi, le nouveau manager général de Bordeaux a fait part de son optimisme par rapport à la suite de la saison.

Onze ans après l'avoir quitté, Ricardo est de retour à Bordeaux. L'ancien entraineur du club a été intronisé comme le manager général de l'équipe. Officieusement, il occupera aussi le poste de coach, en remplacement de Gustavo Poyet. Sa tâche ne s'annonce pas facile, surtout après le début de saison compliqué qu'ont connu les Marine et Blanc (3 défaites en 4 rencontres de championnat), mais l'intéressé se montre confiant. Il pense avoir tous les atouts en main pour réussir sa mission.

"Quatre journées de Championnat, ce n'est pas beaucoup. J'ai vu quelques matches. Ce n'est jamais facile, mais on va bien finir. En début de saison, on a beaucoup pensé à la Coupe d'Europe. Il n'y a qu'une victoire en quatre rencontres, mais c'est une bonne équipe, qui va réussir assez vite", a déclaré le nouveau patron des Girondins.

Ricardo sait déjà quel discours il va tenir à ses joueurs lorsqu'il les croisera pour la première fois à l'entrainement : "(Je leur dirai) qu'ils sont très bien en Coupe d'Europe, mais pas à leur place en Championnat". 

Durant ce rendez-vous avec les médias au Haillan, l'ex-international brésilien a aussi évoqué les raisons qui l'ont incité à quitter son confort au Santos FC et accepter le challenge girondin. "C'est presque un rêve qui devient réalité (…) C'est plus facile d'être invité par des gens qui me connaissaient avant l'accident (un AVC en 2011), a-t-il confié. En 2013, j'avais du mal à parler. Vous connaissez mon histoire et venir ici est presque un rêve qui devient réalité. Je suis très content et très heureux d'être là, sincèrement. Je suis ému, car je connais la maison, j'ai vécu des moments très importants ici. Je ne pouvais pas refuser cette sollicitation".

Prochain article:
Barcelone-Leganes 3-1, le Barça enchaîne mais perd Dembélé sur blessure
Prochain article:
Naples-Lazio 2-1, Naples assure l’essentiel
Prochain article:
Milan, Higuain aurait fait son choix
Prochain article:
Nantes, Vahid : "Pourquoi j'ai choisi de titulariser Muani ? C'était lui ou moi"
Prochain article:
Bordeaux-Dijon 1-0, Bordeaux enchaine
Fermer