News Matches
Bayern Munich

Bayern - Ribéry : "Je peux encore jouer dans un grand club"

17:10 UTC+2 14/06/2019
Frank Ribéry Bayern Munich campeón Supercopa
Arrivé en fin de contrat au Bayern, Franck Ribéry ne sait pas encore où il jouera la saison prochaine. Il se dit prêt à relever un nouveau défi.

Alors qu'il vient de quitter le Bayern Munich après douze saisons en Bavière sur un magnifique doublé coupe-championnat, Franck Ribéry s'est confié sur son avenir dans une interview accordée à L'Equipe. Il y évoque également la relation spéciale qu'il a tissée avec le septuple champion d'Allemagne depuis son arrivée.

Sa longévité au Bayern

"Honnêtement, non [je ne pensais pas rester douze ans]. Une histoire d'amour est vite née avec ce club, ses dirigeants et ses supporters. Quand je suis arrivé, le Bayern restait sur une quatrième place en Bundesliga et n'était pas en Ligue des champions. Douze ans après, je pars avec vingt-trois titres. Ça fait presque deux trophées par saison. C'est énorme ! En plus, je voulais finir en beauté, et je l'ai fait. Je suis très fier de moi."

Son dernier match à domicile contre l'Eintracht Francfort (5-1) ponctué par un but

"Il y a tout eu autour de ce dernier match. Cette victoire, ce record absolu de neuf titres de champion pour moi, mon dernier but à l'Allianz Arena, l'accueil des 75 000 spectateurs, la fête avec le public mais aussi avec tous les miens, ceux que j'aime et qui étaient là. J'avais tout préparé."

"J'ai tout donné pour le maillot bleu"

Son avenir

"J'ai encore faim. Et je pense que j'ai encore à donner. Tant que je sens que j'ai le haut niveau dans les jambes et dans la tête, j'irai le chercher. Je ne tricherai jamais. Je peux peut-être encore jouer dans un grand club... Je réfléchis. (...) Je veux jouer encore deux saisons. L'argent, je l'aurai partout. Mais il y a aussi le challenge. Je suis devant une décision importante. J'ai eu un déclic avec ce dernier but en Championnat, ça a secoué des choses en moi. Je sens que je suis encore capable de relever un beau défi."

La troisième place au Ballon d'Or 2013

"Plus qu'une déception, c'est la plus grosse injustice de ma carrière.  J'étais au-dessus et je finis troisième. Je n'avais rien à envier sur cette année-là à Cristiano Ronaldo ou Lionel Messi. Je le dis en toute humilité parce que c'est la vérité. Il y a eu trop de choses bizarres qui se sont passées autour de ce vote. Les délais ont été repoussés de quelques semaines par la FIFA pour voter... Si c'est le mode de scrutin actuel, je suis Ballon d'Or."

L'équipe de France

"J'ai fait des conneries. Je le sais, mais qui n'en fait pas ? Je suis un homme. Après, il y a eu des injustices aussi. J'ai tout donné pour le maillot bleu, en 2006, après aussi, en 2013 en barrages contre l'Ukraine, même avant, pour aller à la Coupe du monde au Brésil. C'est pour ça que ça a été dur de vivre certaines choses. Mais voilà, c'est fait, c'est passé. J'ai été content quand l'équipe de France a été championne du monde en 2018."